Aller au contenu principal

La filière porcine allemande craint pour sa compétitivité

La réforme des conditions de travail de la main-d’œuvre étrangère employée par les abatteurs allemands s’ajoute à la crise liée aux cas de peste porcine africaine découverts dans le pays pour fragiliser la filière porcine. Elle fera augmenter les coûts de la filière.

En se concentrant sur l’efficacité de gros outils fonctionnant avec des salariés d’Europe de l’Est, l’Allemagne était devenue LE champion européen du coût d’abattage. L’estimation la plus basse portait sur 12 euros par porc (sans découpe) et allait jusqu’à 25 euros pour la plus haute. À multiplier par 55 millions de têtes, le total des abattages en 2019. L’apparition de la Covid-19 et la multiplication de cas positifs dans les abattoirs ont fragilisé ce bel édifice. Une étude après coup a eu beau démontrer que la propagation du virus dans les salles était d’abord due aux défaillances du système de climatisation. Les conditions de travail et d’hébergement ont malgré tout été immédiatement désignées comme causes principales de la multiplication des cas et restent toujours sous le feu des projecteurs. Des infractions à la législation comme l’absence d’indemnités journalières en cas de maladie ont été mises à jour.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

 © J.Guichon
Une éleveuse aux petits soins pour ses truies
Parler, toucher, caresser, gratter… un véritable programme de thalassothérapie attend les cochettes et les truies de Cindy Da…
 © D. Poilvet
Cinq points clés pour sevrer les porcelets sans artifices
Philippe Heughebaert et sa cheffe d’élevage Marion Fortin ont mis en place une conduite d’élevage rigoureuse pour permettre à…
Des aides à l’investissement sur les couvertures de fosses et le matériel d’épandage
Depuis hier, 4 janvier 2021, les exploitants agricoles peuvent déposer un dossier de demande d’aide au renouvellement des…
Nombre de porcs mâles entiers abattus par pays en Europe (en million)  © Ifip
Un tiers des porcs mâles élevés en Europe n’est pas castré
L’Ifip estime le nombre de porcs mâles non castrés en Europe à 45 millions en 2020, en progression de 30 % depuis cinq ans.
Le bâtiment est conçu pour apporter un maximum de lumière naturelle. © B. Plesse
Un élevage bien-être Cooperl pour approvisionner Bordeau Chesnel

« Maximiser le bien-être animal et minimiser son impact environnemental », tels sont les deux engagements forts…

Carcasse de porc entier (à gauche) et vacciné (à droite). La viande de la seconde est plus rose avec plus de gras.  © Tummel
Un abattoir allemand choisit la vaccination pour remplacer la castration à vif des porcelets
À partir du 1er janvier 2021, les naisseurs allemands auront interdiction de castrer leurs porcelets mâles à vif. Ils…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)