Aller au contenu principal

Trois questions à Boris Duflot, directeur du pôle économie de l’Ifip
« La filière doit mieux répondre à la diversité des attentes »

L’Ifip organise le 3 décembre à Paris une journée d’échanges sur l’évolution des marchés et des attentes sociétales, et sur ce que cela implique pour le maillon de la production.

Boris Duflot. " Les attentes des consommateurs portent de plus en plus sur les modes d’élevage et leurs impacts. " © Ifip
Boris Duflot. " Les attentes des consommateurs portent de plus en plus sur les modes d’élevage et leurs impacts. "
© Ifip

Pourquoi les éleveurs et la filière doivent-ils tenir compte des attentes sociétales ?

Boris Duflot - « Je pense que cette thématique est devenue centrale pour le devenir de notre filière. Elle a été particulièrement mise en lumière ces dernières années par les évolutions réglementaires (Egalim), les engagements et stratégies de la filière (plan de filière d’Inaporc, démarches de RSE - Responsabilité sociétale d’entreprise, segmentation de la production) et les controverses sur l’élevage qui traversent la société. Les attentes des consommateurs portent de plus en plus sur les modes d’élevage et leurs impacts : bien-être animal, gestion de la santé, impacts environnementaux… »

Que pourra-t-on apprendre à la journée d’échanges de l’Ifip ?

B.D. - « Les experts de l’Ifip présenteront les tendances des marchés du porc français, la consommation et les attentes sociétales. Ils analyseront des démarches engagées dans les élevages en France et à l’étranger. Ils mettront en évidence le rôle des autres maillons de la filière et du collectif pour valoriser, sécuriser, et faciliter la transition des élevages. La journée sera aussi largement ouverte aux témoignages des acteurs des filières et aux retours d’expériences, ainsi qu’aux échanges avec la salle. »

Cette transition est-elle compatible avec la réalité des marchés ?

B.D. - « Le marché français du porc est tiré par la demande de produits à des prix accessibles. Il est également très interconnecté avec les marchés internationaux, exigeants sur des critères complémentaires comme la conformité sanitaire, la régularité, et bien sûr la compétitivité prix. Pour répondre favorablement aux demandes sociétales, il faudra impérativement répercuter les surcoûts de production aux clients et in fine aux consommateurs. Pour cela, les producteurs devront s’organiser à la fois autour de démarches visant à communiquer et rassurer sur leurs pratiques, et aussi développer les segments à plus forte valeur ajoutée, en diversifiant la production et ciblant plus finement l’offre de produits du porc. »

Cette journée est gratuite et ouverte à tous les acteurs de la filière porcine. Inscriptions sur le site internet https://www.ifip.asso.fr/fr/journee_echanges_ifip. Tél. 01 58 39 39 56 ; ifip@ifip.asso.fr
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Julien Richeux et Sylvain Boishardy, SCEA du Bois Joly. «Nous prenons beaucoup plus en compte le bien-être animal dans nos investissements que la génération précédente. »
« Nous voulons produire du porc autrement »
Julien Richeux et Sylvain Boishardy sont installés depuis le 1er juillet, à la tête d’un atelier de 400 truies…
Un modèle de production porcine alternative à Ker Angel
Le groupe Agromousquetaires a présenté à la presse le modèle de production alternative qu’il compte développer à partir de l’…
Le respect du chargement en engraissement contribue à avoir des cochons plus homogènes, et réduit le temps à passer au tri.
Dix pratiques gagnantes pour améliorer l’indice de consommation des porcs en engraissement
Le groupement Evel’up a détaillé les dix pratiques majeures à respecter pour optimiser l’IC en engraissement à partir d’une…
Un vaccin contre la peste porcine africaine mis au point aux États-Unis
Un vaccin contre la peste porcine africaine mis au point aux États-Unis

Des chercheurs du ministère américain de l’Agriculture (USDA) affirment être parvenus à produire un vaccin contre la…

Les grains de kéfir sont un agrégat de bactéries lactiques et de levures à distribuer aux porcelets en maternité.
Le Kéfir améliore la santé digestive des porcelets
L’administration d’un agrégat de bactéries lactiques et de levures aux porcelets en maternité limite la prolifération des…
Depuis 2014, la valeur du G3 de l'iberduroc a été réduite de 0,4 mm alors que le taux de lipides intramusculaire a augmenté de 0,17%
L’Iberduroc de Topigs est sélectionné sur la qualité de la viande
Topigs Norsvin a entrepris une sélection de sa lignée Duroc sur le taux de gras intramusculaire, tout en travaillant également la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)