Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La Chine prépare déjà l’après fièvre porcine africaine

Les autorités chinoises veulent rétablir la production rapidement. Les grands groupes présents dans le pays pourraient en profiter.

Le porc est la première viande consommée en Chine.Le gouvernement craint des troubles si l'approvisionnement venait à manquer. © Ifip
Le porc est la première viande consommée en Chine.Le gouvernement craint des troubles si l'approvisionnement venait à manquer.
© Ifip

Le porc représente les deux tiers de la consommation de viande de la Chine. Une importance qui pousse d’ores et déjà les autorités chinoises à préparer l’après fièvre porcine africaine (FPA) alors que l’épizootie touche toujours de plein fouet le pays. En août, le gouvernement central a annoncé la mise en place d’une nouvelle politique globale visant à rétablir la production porcine chinoise, témoignait Jian Huang, expert de l’institut technique du porc (Ifip) en Chine, le 11 septembre lors d’une conférence au Space. Parmi les mesures annoncées, l’indemnisation des élevages touchés par la maladie et la réduction des délais administratifs. Certaines interdictions qui, jusque-là, limitaient le développement des élevages ont été levées. La restriction des zones constructibles a été supprimée, tout comme l’interdiction de construire des bâtiments sur des terres cultivables. De nouvelles mesures pour encourager les investissements ont également été prises.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les risques pour la santé sont indiqués sur les étiquettes de tous les produits présents sur l'élevage. © Chambre d'agriculture de ...
Bien identifier les produits chimiques en élevage pour mieux s’en protéger
À la station de Crécom, 38 produits utilisés sur 81 présents sont classés comme dangereux pour la santé humaine. Les identifier…
Sophie Ambrois, Le Gouessant. « Notre objectif est de faire de cet ensemble un démonstrateur d’élevage porcin alternatif et reproductible. » © D. Poilvet
Un élevage alternatif évalué par le numérique
Pierre Morfouace et la coopérative Le Gouessant vont construire dans les Côtes-d’Armor un élevage alternatif pilote qui tiendra…
Sébastien Brizhoual, président de Cochon de Bretagne. « Notre but est d'aller chercher une meilleure valorisation. » © F. Jourdain
Cochon de Bretagne veut monter en gamme

La marque d’éleveurs Cochon de Bretagne vient d’auditer l’ensemble de ses 394 producteurs adhérents de sept groupements…

 © D. Poilvet
Un gradient de solutions pour le bien-être en élevage
L’Ifip a recensé les différentes formes que revêt le bien-être animal. Il a également évalué les conséquences sanitaires.
Un point d'eau supplémentaire permet aux porcs de s'abreuver quand ils le souhaitent, en période de forte chaleur par exemple. © D. Poilvet
De l’eau en permanence pour tous les porcs
La réglementation bien-être impose désormais un accès permanent à l’eau fraîche pour tous les porcs. Pour une alimentation à la…
L'acide sulfurique est stocké dans une cuve (à gauche). Il est mélangé au lisier dans une fosse enterrée en béton jusqu'à un pH de 5,5 (procédé développé par la société danoise JH Agro) © JH Agro
Les danois réduisent les émissions d’ammoniac grâce à l’acidification du lisier des porcs
20 % du lisier produit au Danemark est acidifié pour limiter les émissions d’ammoniac. Les Danois commencent à avoir du recul…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)