Aller au contenu principal

Evel'up demande de la solidarité au Marché du Porc Breton

Evel'up, second groupement de producteurs de porcs français, demande à chaque organisation de producteurs d'apporter un minimum de 15% de sa production au Marché du Porc Breton (MPB). L'objectif est ni plus ni moins que de sauver le marché, "dans l'intérêt de tous les éleveurs de porcs français", affirme Philippe Bizien, son président. Il estime qu'aujourd'hui, le MPB ne fonctionne plus correctement. "Il ne suit plus les pics saisonniers, à l'inverse des marchés étrangers qui savent faire profiter à leurs éleveurs des dynamiques du marché du porc". 

Philippe Bizien constate que le MPB est porté à bout de bras par Evel'Up et Porélia depuis sept ans. "Le service rendu au collectif profite à tous les éleveurs, mais pénalise lourdement ceux qui le soutiennent", notamment au travers des invendus qui restent plus longtemps dans les élevages. "La situation du MPB est inéquitable et intenable. Un appel à la responsabilité de chaque organisation de producteurs est lancé!"

Le président d'Evel'up rappelle que "tous les acteurs de la filière sont unanimes pour reconnaître l'utilité du MPB". En fixant un prix de référence, "il joue un rôle essentiel dans l'intérêt de tous les éleveurs de porcs français"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Arnaud Collette. « Mon objectif est d’optimiser les installations existantes et de gagner en autonomie, pas d’augmenter en taille. »
« Je construis un projet équilibré autour du porc »
Arnaud Collette s’est installé en 2017 avec ses parents sur la ferme familiale à Merdrignac, dans les Côtes d’Armor. Avec la…
Pierre et Romain (à droite) Le Foll. «Les truies sur paille donnent une bonne image de la production, tout en permettant des performances de haut niveau.»
« Nous voulons donner une bonne image de notre métier d'éleveurs de porcs»
Pierre et Romain Le Foll se sont installés le 1er janvier 2021 à la tête de l’élevage familial de 150 truies naisseur-engraisseur…
Bien-être du porc : Des réponses pratiques sur l’apport de matériaux manipulables
La Foire aux Questions sur le bien-être animal vient d'être mise à jour. Ce document vise à apporter des réponses pratiques aux…
Alimentation animale : La guerre en Ukraine déstabilise le marché des grains
Depuis le début de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, le 24 février, le marché des grains est désorganisé alors qu’…
L'exposition des truies aux antibiotiques a diminué de 62% depuis 2013.
Forte baisse de l’usage d’antibiotiques en dix ans dans les élevages de porcs
De 2010 à 2019 la filière porcine a réduit de 67 % l’exposition des animaux aux antibiotiques, selon la 4e édition du panel…
Des toilettes pour les porcelets
Des toilettes pour les porcelets?
Il est possible d’entraîner des porcelets sevrés à 6-7 semaines d’âge à déféquer et à uriner dans une zone de la case dédiée,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)