Aller au contenu principal

Des plantes pour améliorer la qualité de l’air en porcherie

La présence de plantes en porcherie peut améliorer la qualité de l’air, mais elles n’agissent qu’à la marge.

© B. Plesse

Lors de tests réalisés en post-sevrage par des chercheurs de l’Institut Leibniz (Potsdam) et de l’Université Humboldt (Berlin), l’humidité était plus élevée dans la salle avec des plantes (45 % d’humidité relative contre 42 % dans la salle témoin en période chaude).

Le taux d’ammoniac était significativement plus faible dans la salle avec des plantes que dans la salle témoin 2.0 ppm contre 2.4 ppm en moyenne en été, et 3.2 ppm contre 4.0 ppm en hiver. Toutefois, ces deux taux restent faibles au regard des exigences en termes de santé des travailleurs et de bien-être des animaux (20 ppm pour les deux en Allemagne). La présence des plantes n’a pas eu d’impact négatif sur la croissance des porcelets. Dans les deux cas, les porcelets de la salle avec des plantes étaient légèrement mais significativement plus lourds en fin d’engraissement, alors que les poids étaient comparables huit semaines plus tôt. Les végétaux utilisés étaient des plantes d’intérieur robustes, comme des langues de belle-mère, des pothos, et des aglaonèmes. L’absorption de l’ammoniac par ces plantes se fait majoritairement en conditions éclairées, via les stomates des feuilles. Ces tests ont été réalisés durant deux périodes climatiques contrastées de huit semaines. Pour chaque période, deux salles ont été comparées : une salle test avec des plantes positionnées en hauteur, dans des tubes, au fond des cases et entre les cases et une salle témoin sans plantes.

Caroline Depoudent, caroline.depoudent@bretagne.chambagri.fr

Côté biblio

Can Green Plants Mitigate Ammonia Concentration in Piglet Barns ? Menardo, S. ; Berg, W. ; Grüneberg, H. ; Jakob, M. Atmosphere 2021, 12, 1150. https://doi.org/10.3390/atmos12091150

Caroline Depoudent, Chambres d’agriculture de Bretagne

Un enjeu fort pour la santé des éleveurs

 

 

 

Caroline Depoudent, Chambres d’agriculture de Bretagne
Caroline Depoudent, Chambres d’agriculture de Bretagne © Chambres d'agriculture de Bretagne

La qualité de l’ambiance dans les bâtiments est un enjeu réel en termes de santé des éleveurs et salariés et de confort de travail. Dans cette étude, la présence de plantes permet de réduire la teneur en ammoniac, gaz irritant et odorant. On peut également imaginer un bénéfice sur l’image de l’élevage porcin auprès des consommateurs et de candidats potentiels. Néanmoins, avant d’installer des plantes vertes dans tous les élevages, quelques points restent à approfondir. Tout d’abord, les plantes sont-elles également efficaces à des teneurs élevées en ammoniac ? Le rapport coût/bénéfice est-il en faveur de cette technique ? Enfin, d’un point de vue pratique, comment réalise-t-on la désinfection dans une salle végétalisée ?

Les plus lus

éleveur de porcs dans la Sarthe
« Mon atelier porcin d'engraissement est en synergie avec mes cultures »
Gérant et associé d’une maternité collective, Sébastien Renvoisé a en parallèle investi dans un atelier d’engraissement, raisonné…
François Denoual : «Avec la nouvelle maternité, je compte améliorer le nombre de sevrés par truie et gagner en confort de travail.»
« J'optimise mon temps de travail avec le nouveau naissage de mon élevage de porcs»

À la tête d’un élevage de 174 truies et sa suite, François Denoual a investi dans un bâtiment regroupant la maternité et la…

« Avec la directive IED, le rouleau compresseur anti-élevages familiaux est en marche »

Dans une note cosignée par la plupart des interprofessions régionales porcines et avicoles, l’UGPVB (Union des groupements de…

Les porcelets sont mélangés en groupes de trois à quatre portées.
« La sociabilisation des porcelets en maternité m’apporte beaucoup d’avantages »

Depuis deux ans, Ségolène sociabilise ses porcelets en maternité. Elle y voit de nombreux avantages sur ses conditions de…

Les journées s’articulent généralement autour d’une visite d’élevage chez l’un des membres du groupe.
Les éleveurs de porcs réfléchissent en groupe pour anticiper les évolutions des élevages
Les Chambres d’agriculture de Bretagne animent cinq groupes d’éleveurs de porcs répartis sur toute la région. Les thématiques…
Qui est la coopérative française dans le top 10 européen des coopératives européennes. 
Qui est la coopérative porcine française dans le top 10 européen des coopératives européennes. 

Une seule coopérative agricole française, détenant une activité en porc, est présente dans le top 10 des coopératives…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)