Aller au contenu principal

« Les élevages de porcs doivent être rentables pour assurer la souveraineté alimentaire »

Lors du forum intitulé « Le grand rendez-vous de l’élevage de porc français » organisé par la fédération nationale porcine (FNP) à Paris ce 21 novembre, François Valy, son président, a souligné le risque pour les éleveurs de ne pas pouvoir atteindre dans les prochaines années l’objectif de souveraineté alimentaire souhaité par les pouvoirs publics. 

François Valy, président de la fédération nationale porcine

Selon les projections réalisées par la FNP, le taux d’autosuffisance de la France en porc pourrait chuter à 71% en 2030 si la tendance actuelle se maintient (baisse de la production de -3.4% en 2023). 

Lire aussi La Fédération nationale porcine vise un retour à 110 % d’autosuffisance

La production française passerait ainsi de 21 millions de porcs par an à moins de 16 millions. « La condition pour inverser cette tendance est la rentabilité des élevages », affirme-t-il. « Et pour être compétitifs, leur agrandissement et leur modernisation sont indispensables ». Il ajoute aussitôt que les élevages de taille plus modeste, travaillant la valeur ajoutée, ont toute leur place dans le paysage porcin français. « Mais ils ne sont pas en compétition avec nos concurrents européens et ne peuvent pas répondre en volume et en prix aux marchés standards ».  François Valy souligne aussi le besoin de visibilité des éleveurs, avec « un marché de référence (MPB) fiable, représentatif et transparent » et, en parallèle, des « engagements contractuels ». Il déplore la montée des normes « à coût disproportionné » (projet de directive IED, recommandations de l’EFSA en bien être animal).  « Nous sommes prêts à investir et à relever le défi collectif de diminution des émissions de gaz à effet de serre ». Pour la FNP, l’objectif est de maintenir la production française à 22 millions de porcs d’ici 2030. « Nous ne sommes pas prêts à nous résigner au déclin et à laisser disparaître des sites d’élevage là où un site disparaît il est très difficile d’en réimplanter». 

Les plus lus

éleveur de porcs dans la Sarthe
« Mon atelier porcin d'engraissement est en synergie avec mes cultures »
Gérant et associé d’une maternité collective, Sébastien Renvoisé a en parallèle investi dans un atelier d’engraissement, raisonné…
François Denoual : «Avec la nouvelle maternité, je compte améliorer le nombre de sevrés par truie et gagner en confort de travail.»
« J'optimise mon temps de travail avec le nouveau naissage de mon élevage de porcs»

À la tête d’un élevage de 174 truies et sa suite, François Denoual a investi dans un bâtiment regroupant la maternité et la…

Les porcelets sont mélangés en groupes de trois à quatre portées.
« La sociabilisation des porcelets en maternité m’apporte beaucoup d’avantages »

Depuis deux ans, Ségolène sociabilise ses porcelets en maternité. Elle y voit de nombreux avantages sur ses conditions de…

Les journées s’articulent généralement autour d’une visite d’élevage chez l’un des membres du groupe.
Les éleveurs de porcs réfléchissent en groupe pour anticiper les évolutions des élevages
Les Chambres d’agriculture de Bretagne animent cinq groupes d’éleveurs de porcs répartis sur toute la région. Les thématiques…
La conjoncture économique plus favorable en 2023 encourage les investissements dans les bâtiments d'élevage.
Trésoreries : Une bonne année 2023 en élevage de porc

La hausse du prix du porc en 2023 a permis de renflouer les trésoreries des élevages de porc, mises à mal depuis 2020. L’étude…

Michel Bloc'h, président de l'UGPVB l’élevage a deux défis à relever : l’investissement et le renouvellement des élevages. "
Quels sont les défis à relever pour maintenir l’élevage de porcs en France?
L’assemblée générale de l’Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne (UGPVB) a souligné les difficultés que…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)