Aller au contenu principal

Bloquer les truies trois jours en maternité pour réduire la mortalité des porcelets

Bloquer les truies trois jours en maternité pour réduire la mortalité des porcelets
© D. Poilvet

La contention des truies en maternité sur les premiers jours suivant la mise bas permet de réduire la mortalité des porcelets par rapport à l’absence de contention. Cependant, il ne semble pas y avoir d’amélioration pour une contention plus longue que trois jours. C’est ce qui ressort d’une étude de chercheurs autrichiens qui ont suivi la mortalité des porcelets de 638 portées dans cinq modèles de case permettant la liberté des truies (entre 5,5 m² et 7,3 m² d’emprise au sol). La mortalité moyenne en maternité de ces élevages est de 19,2 % (de 14,9 % et 22,6 %) pour des portées comptant en moyenne 12,9 porcelets (entre 6 et 20 porcelets). Les pertes par écrasement représentent 67,8 % des pertes totales. Les chercheurs ont fait varier la durée de contention entre zéro jour (pas de contention), trois jours (truie bloquée après la mise bas et libérée à 3 jours), quatre jours (truie bloquée une journée avant la mise bas et libérée à trois jours) et six jours (truie bloquée une journée avant la mise bas et libérée à cinq jours). En outre, une plus grande taille de portée, une augmentation de l’âge de la truie ou encore l’administration d’hormones autour de la mise bas conduisent à une augmentation de la mortalité totale. La mortalité par écrasement est influencée de la même manière par les deux premiers facteurs mais pas par l’administration d’hormones. Le modèle de case ne semble, quant à lui, pas avoir d’influence sur la mortalité autant totale que par écrasement.

Côté biblio

Short confinement of sows after farrowing, but not pen type affects live-born piglet mortality. Heidinger et al. 2022. Animal.

Avis : Nicolas Villain, Chambres d’agriculture de Bretagne

Trouver le meilleur compromis

 
Bloquer les truies trois jours en maternité pour réduire la mortalité des porcelets
© Chambres d'agriculture de Bretagne

« Au-delà de trois jours de contention en maternité, il ne semble pas y avoir de bénéfice à laisser la truie bloquée au regard de la mortalité. La durée de contention devra également tenir compte des conditions de travail pour trouver le meilleur compromis entre bien-être des animaux et sécurité de l’éleveur. Il sera de même pour le choix du type de case propre aux problématiques de chaque élevage. D’autres paramètres, relevés dans cette étude, comme la taille de portée et l’âge de la truie peuvent impacter la mortalité. Ces données vont dans le sens de celles obtenues par les Chambres d’agriculture de Bretagne depuis les premiers essais réalisés dès le début des années 2000. Elles soulignent l’importance de la conduite d’élevage comme paramètre essentiel à la réduction de la mortalité des porcelets. »

Les plus lus

, avec Anita et Sylvain Lohier, avec Christophe Hue, technicien bâtiment Eureden (à gauche). "Ces investissements vont permettre d’augmenter l'autonomie de l'élevage en ...
« Avec notre nouveau bâtiment d’engraissement et son silo tour, nous renforçons l’autonomie de notre élevage de porcs »

Anita et Sylvain Lohier ont investi dans un bâtiment pour engraisser tous les porcelets issus de leur atelier naissage. Une…

Patrice Aoustin, éleveur à Mézière-sur-Couesnon, a fait installer la vidéosurveillance pour gagner en tranquillité d'esprit.
« Avec les caméras, je suis prévenu en cas d’intrusion dans mon élevage de porcs »

Pour surveiller son élevage porcin, Patrice Aoustin a installé un dispositif de vidéoprotection. Des caméras intelligentes et…

Avec l'extension du site, comprenant la zone d'attente des porcs vifs ainsi que le dispositif d'étourdissement au CO2, l'abattoir Cooperl Viande a continué de produire ...
Cooperl Viande investit 15 millions d'euros dans son abattoir de Montfort-sur-Meu

Les travaux de modernisation de l’outil d’abattage de Cooperl Viande visent à améliorer la qualité de carcasse, l’…

(archives)
Installations en élevage : Le porc attire toujours des jeunes

Les statistiques publiées par la Mutualité sociale agricole (MSA) pour l’année 2022 révèlent une stabilité des installations d…

Les porcs mâles entiers sont plus actifs et par conséquent plus agressifs aussi. Des moyens existent pour réduire cette agressivité.
Comment réduire l’agressivité des porcs mâles entiers

Les mâles entiers sont significativement plus actifs que les mâles castrés et les femelles en élevages conventionnels comme en…

Guillaume et Clément Trubert  : "Notre projet s'inscrit dans une démarche globale d'autonomie, en matière de commercialisation de nos cochons, de places d'engraissement, ...
« La vente directe a créé de l’emploi sur notre exploitation porcine de 140 truies »

Guillaume et Clément Trubert ont repris l’élevage familial en développant l’activité de vente directe avec l’objectif de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)