Aller au contenu principal

L’Inra confirme l’intérêt du trèfle et du sainfoin

De récents travaux ont permis de préciser les vertus comparées du sainfoin et du trèfle violet sur l’alimentation des ovins.

Les légumineuses fourragères, telles que le trèfle violet et le sainfoin, ont décidément beaucoup d’atouts. Grâce à leur capacité à fixer l’azote atmosphérique, elles permettent de réduire l’utilisation des fertilisants azotés. Leur richesse en protéines contribue à améliorer l’autonomie protéique des élevages. Enfin, elles contiennent des composés secondaires qui améliorent les performances et la santé des ruminants tout en réduisant leur empreinte environnementale. Ainsi, le sainfoin contient des tanins condensés qui se lient aux protéines et en réduisent la dégradation dans le rumen, limitant ainsi les rejets azotés. Ces tanins ont aussi des effets anti-météorisations et anthelminthiques.

Des protéines mieux protégées dans des fourrages bien conservés

La polyphénol oxydase présente dans le trèfle violet a, comme les tannins condensés, une action sur les protéines dont elle réduit la dégradation précoce, améliorant ainsi la conservation et la qualité des ensilages. Elle inhibe aussi la biohydrogénation ruminale des acides gras polyinsaturés permettant d’améliorer la qualité nutritionnelle des produits animaux.

Les essais réalisés in vitro et in vivo à l’Inra de Clermont-Ferrand ont montré que les mélanges légumineuses-graminées permettent d’améliorer la qualité et la conservation du fourrage en augmentant la protection des protéines contre la dégradation, aussi bien dans le silo que dans le rumen. De plus, ces mélanges augmentent l’ingestion de matière sèche par les agneaux, par rapport à une alimentation basée sur des graminées pures. Enfin, une collaboration avec les universités de Catane (Italie) et de León (Espagne) a permis de montrer que l’association des deux légumineuses offre des effets bénéfiques cumulatifs sur le profil en acides gras polyinsaturés de la viande.

Le trèfle violet plus digestible mais le sainfoin plus écolo

Cependant, des différences sont apparues entre les deux légumineuses. Le mélange graminée-trèfle violet est plus performant que le mélange graminée-sainfoin en termes d’ingestion et de performances des agneaux, sans doute grâce à une meilleure digestibilité. Par contre, les complexes formés entre les protéines et les tannins condensés du sainfoin sont plus stables dans l’intestin que ceux formés entre les protéines et les quinones du trèfle violet. Ceci expliquerait en partie la modification du profil d’excrétion de l’azote davantage orientée vers les fèces que vers l’urine chez les agneaux alimentés avec le mélange graminée-sainfoin, ce qui a des effets bénéfiques pour l’environnement. Le sainfoin a également permis de réduire les émissions entériques de méthane.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Si la plupart des randonneurs se montrent respectueux du travail des bergers, certains échanges peuvent être tendus lorsque les brebis se font dispersées ou que les chiens sont aux abois. © B. Morel
" Vis ma vie de berger "
Joseph Boussion, alias Carnet de Berger sur Facebook, s’est donné pour mission de faire connaître la vie en estive aux…
La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
L’Assemblée Nationale a adopté mercredi 27 mai une loi pour renforcer la transparence de l'information du consommateur sur les produits agricoles et alimentaires. Le texte reprend des mesures votées en octobre 2018 dans la loi Alimentation (Egalim).
Les mots "saucisse" et "steak" réservés à la viande
La loi relative à la transparence de l’information sur les produits agricoles et alimentaires renforce l'étiquetage sur l'origine…
Les équipements de contention sont trop mal adaptés aux contraintes du parage des onglons. © DR
Parage des onglons : peut (beaucoup) mieux faire
Dans le cadre d’Am’TravOvin, des ergonomes ont observé des chantiers de parage des onglons pour proposer des repères permettant d…
Le drone, la télécommande et les deux batteries de rechange pèsent un kilo et peuvent être facilement mis dans le sac ou une grande poche. © N. Schneidermann
Un drone pour garder les brebis
Depuis l’an dernier, Nicolas Schneidermann se sert d’un drone pour rabattre ses brebis et surveiller son troupeau. Il milite pour…
La banque verte note le potentiel de l'élevage ovin en complément d'autres productions ou pour son rôle d'entretien des paysages.  © CA SAfr
Le Crédit Agricole croit en l’ovin
Crédit Agricole SA a analysé la situation de la filière ovine en France et y voit des opportunités, surtout en lien avec d’autres…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre