Aller au contenu principal

L’Inra confirme l’intérêt du trèfle et du sainfoin

De récents travaux ont permis de préciser les vertus comparées du sainfoin et du trèfle violet sur l’alimentation des ovins.

Les légumineuses fourragères, telles que le trèfle violet et le sainfoin, ont décidément beaucoup d’atouts. Grâce à leur capacité à fixer l’azote atmosphérique, elles permettent de réduire l’utilisation des fertilisants azotés. Leur richesse en protéines contribue à améliorer l’autonomie protéique des élevages. Enfin, elles contiennent des composés secondaires qui améliorent les performances et la santé des ruminants tout en réduisant leur empreinte environnementale. Ainsi, le sainfoin contient des tanins condensés qui se lient aux protéines et en réduisent la dégradation dans le rumen, limitant ainsi les rejets azotés. Ces tanins ont aussi des effets anti-météorisations et anthelminthiques.

Des protéines mieux protégées dans des fourrages bien conservés

La polyphénol oxydase présente dans le trèfle violet a, comme les tannins condensés, une action sur les protéines dont elle réduit la dégradation précoce, améliorant ainsi la conservation et la qualité des ensilages. Elle inhibe aussi la biohydrogénation ruminale des acides gras polyinsaturés permettant d’améliorer la qualité nutritionnelle des produits animaux.

Les essais réalisés in vitro et in vivo à l’Inra de Clermont-Ferrand ont montré que les mélanges légumineuses-graminées permettent d’améliorer la qualité et la conservation du fourrage en augmentant la protection des protéines contre la dégradation, aussi bien dans le silo que dans le rumen. De plus, ces mélanges augmentent l’ingestion de matière sèche par les agneaux, par rapport à une alimentation basée sur des graminées pures. Enfin, une collaboration avec les universités de Catane (Italie) et de León (Espagne) a permis de montrer que l’association des deux légumineuses offre des effets bénéfiques cumulatifs sur le profil en acides gras polyinsaturés de la viande.

Le trèfle violet plus digestible mais le sainfoin plus écolo

Cependant, des différences sont apparues entre les deux légumineuses. Le mélange graminée-trèfle violet est plus performant que le mélange graminée-sainfoin en termes d’ingestion et de performances des agneaux, sans doute grâce à une meilleure digestibilité. Par contre, les complexes formés entre les protéines et les tannins condensés du sainfoin sont plus stables dans l’intestin que ceux formés entre les protéines et les quinones du trèfle violet. Ceci expliquerait en partie la modification du profil d’excrétion de l’azote davantage orientée vers les fèces que vers l’urine chez les agneaux alimentés avec le mélange graminée-sainfoin, ce qui a des effets bénéfiques pour l’environnement. Le sainfoin a également permis de réduire les émissions entériques de méthane.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre