Aller au contenu principal

Les herbagers des plaines et zones herbagères

L’autonomie alimentaire élevée des systèmes herbagers est permise par la maîtrise du chargement et de la productivité des brebis, et dans un contexte de production dominante d’agneaux d’herbe.

Les ateliers des herbagers des zones de plaines sont présents dans des exploitations localisées majoritairement sur les pourtours du Massif central, mais également dans des petites régions herbagères du Grand-Est ou des Pays de la Loire. Avec une majorité d’agnelages de saison, le chargement moyen est tout juste de 1 UGB/ha de SFP. La taille moyenne des exploitations spécialisées est d’environ 100 ha de SAU, avec 90 % de leur surface en herbe, et des cultures essentiellement destinées à l’alimentation du troupeau, d’un effet assez conséquent (550 à 600 brebis).

Surveiller la quantité de concentrés distribués

La maîtrise de la quantité de concentré distribuée est un point de vigilance majeur, avec l’objectif de ne pas dépasser 6 kilos de concentrés totaux par kg de carcasse. Dans ces systèmes, la productivité du travail est assez élevée, avec en moyenne 510 brebis et 9 tonnes de carcasse produites par unité de main-d’œuvre ovine. La productivité numérique est d’un niveau correct, 1,2 agneau par brebis, avec un poids moyen des agneaux relativement lourd de 19 kg carcasse. La productivité des exploitations du quart supérieur est plus élevée, avec 1,3 agneau/brebis et 11 tonnes de carcasse par unité de main-d’œuvre ovine. Elles maîtrisent également la valorisation de l’herbe par le pâturage, avec de moindres quantités de fourrages distribués (210 kg MS/brebis) et de concentrés (170 kg/brebis). Les marges de progrès sont donc importantes sur ces deux postes.

Les meilleurs maîtrisent les coûts alimentaires

La rémunération moyenne de plus de deux Smic par unité de main-d’œuvre des élevages du quart supérieur est permise par un coût de production hors main-d’œuvre plus faible que la moyenne (- 1,5 €/kg de carcasse).

Le coût du système d’alimentation est bien maîtrisé par les exploitations du quart supérieur, avec une différence de 1 € par kilo de carcasse par rapport à la moyenne, pour moitié liée à la stratégie de mécanisation (- 0,5 €/kg carcasse). Sur l’ensemble du groupe, le produit total est en moyenne de plus de 12 €/kg carcasse, comprenant 42 % d’aides et un prix de l’agneau de 6,5 €/kg carcasse.

Les plus lus

Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
Les éleveurs de brebis laitières des Pyrénées-Atlantiques s'investissent pour trouver des pistes d'adaptation de leur activité face au changement climatique.
Changement climatique : la filière lait de brebis des Pyrénées Atlantiques prend la mesure de l'enjeu
L'interprofession lait de brebis des Pyrénées-Atlantiques dans un projet franco-espagnol à la recherche de pistes pour adapter…
Benoit Toutain, 17 ans et originaire de l'Oise, a été sacré meilleur jeune berger 2024 lors de la finale des Ovinpiades, le 24 février, à Paris.
Salon de l’Agriculture : Le meilleur berger de France 2024 vient de l’Oise
Le champion de la 19e édition des Ovinpiades, Benoît Toutain, est originaire de l’Oise et possède déjà son propre troupeau.
Baptiste Soulat, 27 ans, s'est installé en Haute-Vienne sur l'exploitation paternelle. Passionné par la génétique, il est devenu sélectionneur en Suffolk.
« J’ai concrétisé ma passion pour la génétique et la Suffolk sur la ferme de mon enfance »
Baptiste Soulat, 27 ans, s’est installé sur l’exploitation bovine de son père en Haute-Vienne, créant du même coup l’atelier…
Parmi les céréales qui peuvent être distribuées aux brebis, l'avoine est la moins énergétique et n'est pas acidogène.
Quelles céréales intégrer dans la ration des brebis ?
Les céréales sont des concentrés d’énergie qui sont essentiels dans la ration des brebis selon leur stade physiologique. Tour d’…
Légende
"Nous avons choisi le pastoralisme itinérant"
Après avoir été bergers durant cinq ans, Juliette Martorell et François Oriol pratiquent depuis deux ans le pastoralisme…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre