Aller au contenu principal

Un jour avec
L’équipe de la ferme expérimentale du Mourier

Les dix salariés et le directeur du Ciirpo assurent le fonctionnement de la ferme expérimentale du Mourier, en Haute-Vienne. Les techniciens se chargent du suivi du troupeau et des prairies ainsi que de la conduite des essais. Les ingénieurs dépouillent les résultats et assurent coordination avec les structures partenaires des projets. En 2022, l’équipe a la charge d’une trentaine d’études.

 

8h

 

 

 

Conséquence de la sécheresse estivale, la plupart des 700 brebis sont en bergerie ou affouragées sur des parcelles « sacrifiées ». Anthony commence la journée en faisant la tournée des lots avec Lili, la chienne Border Collie. Il vérifie que tout le monde va bien, a de l’eau et du fourrage à disposition.

8h30

 

 

 

Thierry installe un prototype de nourrisseur pour un essai qui va commencer cette semaine. Il s’agit de mettre au point un système qui permettrait de rationner des agneaux en aliment concentré dans les mêmes conditions de logement qu’une alimentation à volonté. Un mécanisme d’ouverture et de fermeture automatiques a été mis au point par un éleveur particulièrement bricoleur. « En laissant l’accès au nourrisseur trois heures consécutives dans la journée, tous les agneaux devraient avoir le temps de manger environ 800 g d’aliment « sans se resservir » », explique Thierry.

10 h

 

 

 

Claire et Frédéric récoltent la quatrième coupe de teff grass sur la plateforme d’essai de dérobées d’été. « L’objectif est d’évaluer les intérêts techniques et économiques de 12 variétés et espèces fourragères, à savoir le moha, le millet perlé, le sorgho fourrager et le teff grass en déterminant leurs rendements et valeurs alimentaires », indique Claire. Cette étude a été réalisée en 2021 et 2022.

11 h

 

 

 

Auriane saisit les consommations de la semaine d’un essai en cours. « Nous mesurons les effets du toastage des pois en comparant deux lots d’agneaux qui consomment du pois cru ou du pois toasté en complément d’une céréale et de paille », indique la jeune femme. En plus des mesures des quantités distribuées de tous les aliments par lot, les agneaux sont pesés tous les 15 jours et les carcasses sont notées à l’abattoir sur plusieurs critères de qualité.

12 h

 

 

 

Anne-Sophie relève les données récoltées par la station « albédomètre » sur une parcelle attenante aux bâtiments. Elle mesure entre autres les rayonnements solaires et infrarouges incidents et émis par la prairie. « Il suffit de connecter mon ordinateur au panneau de contrôle de la station pour récupérer l’ensemble des données », explique-t-elle.

14 h

 

 

 

Denis Gautier, le directeur du Ciirpo, fait le point sur le projet sur le pâturage des plantes à tanins qui se termine en milieu d’année prochaine. Avec Hugo, ils discutent des résultats, des analyses qui restent à venir et des suites à donner. « Je suis en stage pour six mois, précise Hugo. En plus de mon mémoire, je participe aux activités de la ferme. C’est très varié, j’apprends beaucoup de choses et on ne s’ennuie pas ! ».

15 h

 

 

 

Laurence prépare la journée des apprenants qui aura lieu prochainement au lycée agricole de Montargis. Près de 300 élèves et leurs accompagnateurs sont attendus pour une journée découverte consacrée à la production ovine. Elle organise également la venue d’éleveurs d’une organisation de producteurs qui visitent la ferme du Mourier cette semaine.

16 h

 

 

 

Sophie pèse un lot d’agneaux et les identifie tous différemment pour une série de mesures comportementales. « Afin de tester le prototype de nourrisseur pour rationner les agneaux, leurs croissances sont mesurées. Au cours des trois heures d’ouverture du nourrisseur, leurs activités autour de celui-ci sont enregistrées. Qui consomme le concentré ? Qui attend son tour ? etc. », poursuit Sophie.

Le site expérimental du Mourier en bref

 

 

 

Le Ciirpo est une association, originale par son interrégionalité. Ses actions de recherche et de démonstration s’appuient sur un réseau constitué de sites expérimentaux et d’ateliers ovins des exploitations de lycées agricoles. En 2022, 69 structures adhèrent au Ciirpo, principalement des régions Nouvelle-Aquitaine et Centre-Val de Loire : lycées agricoles, organisations de producteurs, chambres d’agriculture, syndicats ovins, groupements de défense sanitaire… Le siège social se situe sur le site expérimental du Mourier à Saint-Priest Ligoure (Haute-Vienne). Les activités du Ciirpo, qu’il s’agisse de diffusion ou de recherche, sont principalement financées par l’Institut de l’Élevage, les conseils régionaux de Nouvelle-Aquitaine et du Centre-Val de Loire et le ministère de l’agriculture et de l’alimentation, l’Union européenne. Le conseil d’administration, le comité d’orientation scientifique et technique ainsi que la cellule technique sont les trois instances de fonctionnement du Ciirpo.

Les plus lus

Pâturage tournant dynamique
"Avec 100% de pâturage tournant dynamique pour notre troupeau ovin, nous sommes en phase avec le changement climatique"
Julie et Thimoléon Resneau sont éleveurs de brebis allaitantes à Pomy dans l’Aude depuis 2006. Leur troupeau de Rouge du…
Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
2024, année des noms en "V" : des idées amusantes pour vos chiens, béliers et brebis préférées
 Attribuer une lettre initiale aux prénoms chaque année permet de savoir facilement l’âge d’un animal, qu’il s’agissent de…
Alexis et Jean Gratton, deux des cinq associés du Gaec Le Pay : « Notre objectif aujourd’hui est de développer la vente de reproducteurs, en maintenant la vente directe, ...
« Nous calons un planning pour des agneaux toute l’année »
Au Gaec Le Pay, l’utilisation de la Charmoise et le désaisonnement lumineux ont permis de produire des agneaux toute l’année en…
Un voyage en hiver
Un  voyage en hiver a reçu le grand prix du jury du festival pastoralisme et grands espaces.
Le matin est consacré aux cours théoriques. Ce jour-là, Catherine enseigne les grands chiffres de la filière ovine française.
Une journée avec une classe en certificat de spécialisation Ovin
Sur le campus de Mirecourt, niché au cœur des Vosges, Catherine Falcoz et Ingrid Voinson dirigent une formation professionnelle…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre