Aller au contenu principal

Le pastoralisme en lutte contre les méga-feux

Le Cerpam(1) démontre que les pratiques pastorales contribuent à lutter contre les feux de forêts.

Avec le changement climatique, les sécheresses se succèdent et accentuent le risque d'incendies. © C. Jacobs - Pixabay
Avec le changement climatique, les sécheresses se succèdent et accentuent le risque d'incendies.
© C. Jacobs - Pixabay

Le terme méga-feu a fait son entrée dans le langage courant. En effet, nous avons tous en mémoire les incendies incontrôlables de ces dernières années, au Portugal, en Grèce et en Californie. Derniers en date, les méga-feux australiens, déclarés en septembre 2019 et maîtrisés seulement à la mi-février de cette année, ont causé la destruction de 10 millions d’hectares de végétation et provoqué la mort de 33 personnes. Chaque année en France, l’été aussi compte son lot d’incendies, plus ou moins graves, plus ou moins vite neutralisés.

Les troupeaux consomment le combustible

Dans une publication du 2 février, le Cerpam expose en détail les bénéfices qu’apporte le pastoralisme à la lutte contre les feux de forêts. En effet, les Américains et les Portugais ont encouragé l’installation d’éleveurs ovins et caprins dans les zones à risques. Par ailleurs, une étude de l’université de Barcelone, datant de 2018, montre l’évolution des risques d’apparitions d’incendie sur le pourtour méditerranéen, en fonction des augmentations températures globales. La situation n’est pas amenée à s’améliorer dans les prochaines années. Or, depuis les années 80, les pratiques pastorales sont connues pour participer activement à la lutte contre les incendies de forêts. Le Cerpam et la chambre régionale de Languedoc-Roussillon ont conduit de nombreuses études de terrain. Les troupeaux, qu’ils soient ovins, caprins ou bovins, contribuent au débroussaillage et à l’entretien des bois et forêts. Leur passage modèle la végétation qui présente alors une discontinuité qui permet de freiner et limiter la propagation d’un feu tout en facilitant l’accès aux pompiers. Les animaux vont en effet briser la « continuité horizontale », c’est-à-dire en éclaircissant les buissons et broussailles et la « continuité verticale » en se nourrissant des jeunes pousses d’arbres qui ne viendront pas étoffer la zone.

Plus d’information sur cerpam.com
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Elisa Morel : « Très attachée au massif vosgien, le cédant m’accompagne dans la reprise de l’exploitation, en me laissant libre sur les choix de conduite à venir. »
"Je suis accompagnée par le cédant dans la reprise de l’exploitation ovine"
Elisa Morel, 23 ans, en stage pré-installation au sein de sa future exploitation, est tombée sous le charme de la race Hampshire…
Les associés du Gaec Gwenn Ha Du, dans l'Ain, ont le souci de valoriser au mieux les surfaces en herbe par un système 100 % basé sur le pâturage.
Un système ovin économique en argent et en temps de travail
Dans l’Ain, Guillaume Diquélou a mis sur pied un élevage ovin basé sur la valorisation de l’herbe et la réduction du temps de…
Les 300 brebis de Pierre Orcière disposent d'une ration totalement issue de la production de l'exploitation.
« J’améliore mes conditions de travail, de la vie du sol à l’agneau fini »
Pierre Orcière est éleveur en Ardèche. Après de nombreux changements sur sa ferme, il élève aujourd’hui des agneaux de bergerie,…
La brouette distributrice est tirée par un moteur de tondeuse à gazon et la roue arrière, mobile et centrale, permet de la diriger facilement.
Une brouette automotrice distributrice
Dans le Pas-de-Calais, Jean-Paul Béthencourt a mis au point une brouette à moteur pour distribuer le grains à sa troupe ovine en…
Les prairies sont bien souvent la première source de nourriture pour les brebis.
Les bons plans pour rénover les prairies pour ses ovins
Pour un éleveur de moutons l’entretien de ses prairies est aussi important que le soin apporté à ses brebis. Patrice Pierre,…
Les premières étapes de l'éducation du chiot sont les ordres de base, le bien et le mal; l'apprentissage de son nom...
Éducation de base du chiot et principes d’apprentissage
L’éducation d’un jeune chiot commence dès son arrivée. Elle consiste en l’apprentissage de son nom, de la notion du bien et du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre