Aller au contenu principal

Marchés
Le cours élevé de l’agneau joue en défaveur des producteurs bio

Si le cahier des charges bio est accessible pour un bon nombre d’élevages au pâturage, les bénéfices peuvent être fluctuants selon les modèles de production. Exemple en Moselle.

Stéphane Ermann, à la tête de 900 brebis et 180 ha de pâtures en Moselle, a décidé de se convertir à l’agriculture biologique en 2015. Ayant toujours travaillé de manière extensive, il voit dans le bio un moyen de valoriser sa conduite au pâturage. Afin d’asseoir son autosuffisance fourragère en vue de la conversion au bio, l’éleveur décide de réduire son cheptel et de modifier son assolement. Il passe donc de 1 100 à 900 brebis, et transforme ses 40 ha de culture céréalière en pâture. L’objectif est alors de nourrir autant que possible le troupeau à l’herbe, notamment pour la finition des agneaux. Claire Favier, coordinatrice de la filière ovine chez Unebio insiste sur l’importance de l’autonomie alimentaire au sein des exploitations biologiques. « Il faut être capable d’ajuster son niveau de production en fonction de ses capacités fourragères pour développer un système rentable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
Les panneaux photovoltaïques permettent à l'herbe de continuer sa pousse même en été et pourvoient les brebis en ombre. © E. Mortelmans
Des surfaces additionnelles grâce à l’agrivoltaïsme
Emmanuel Mortelmans bénéficie de surfaces de pâturage additionnelles pour ses brebis grâce à la centrale photovoltaïque proche de…
Cindy Simon, 25 ans, est à la tête d’une exploitation de polyculture élevage de 139 hectares. © A. Peucelle
Je cherche à améliorer les performances du troupeau 
Dès son arrivée sur l’exploitation familiale en 2016, Cindy Simon, à Bonnet dans la Meuse, a cherché à moderniser l’atelier ovin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre