Aller au contenu principal

La filature Colbert valorise la laine française

La filature Colbert va réexploiter localement les qualités de la laine des brebis Lacaune du rayon de Roquefort.

La filature Colbert veut valoriser localement la laine des brebis lacaune du rayon de Roquefort
La filature Colbert veut valoriser localement la laine des brebis lacaune du rayon de Roquefort
© Phoebus Communication

La filature Colbert devrait ouvrir ses portes à Camarès dans l’Aveyron d’ici à la fin de l’année. Ce projet vise à revaloriser localement la laine des brebis Lacaune du rayon de Roquefort.

L’idée est née du constat que seulement 4 % de la laine produite est valorisée en France. Jean-Philippe Lignon, directeur général de la filature Colbert, a donc voulu relancer une filière occitane pour « proposer un mode de consommation durable et local qui favorise le circuit court et créer de l’emploi ». Dans un premier temps, l’objectif est de traiter 100 tonnes de laine par an pour en faire du fil, de l’isolation ou du paillage horticole en fonction de sa qualité.

Un matériau de qualité

« Avec une laine de Lacaune bien anoblie on peut obtenir un fil de bonne qualité et faire des vêtements qui ne grattent pas et qui sont doux au toucher », affirme Jean-Philippe Lignon. La laine est aussi un bon isolant thermique et phonique pour la construction et le paillage horticole est biodégradable, protège les plantes contre le gel et peut retenir jusqu’à 30 % de son poids en eau avant de la restituer petit à petit comme un goutte-à-goutte.

Autant de bonnes raisons pour revaloriser la laine localement et c’est ce que permet l’ouverture de cette filature qui, à terme, voudrait rémunérer la laine et se développer pour traiter de plus gros volumes car le rayon de Roquefort, avec ses 640 000 brebis produisant 1 kilo de laine par an, est un gros gisement de matière première.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

"On avait tous un paysan dans la famille"
"On avait tous un paysan dans la famille"
Victorine Alisse a mené une vraie enquête de cœur pour retrouver et photographier une vingtaine d’ancien(ne)s paysan(ne)s. Forte…
Garisse Tavernon a repris l'élevage à la suite de son père. Il valorise ses agneaux sous le label rouge Agneau du Bourbonnais.
J’ai fait le CS Ovin pour conforter ma reprise de l’exploitation familiale
Garisse Tavernon a repris l’exploitation de son père lors du départ à la retraite de celui-ci. Le CS ovin lui a permis de…
Les 120 meilleurs Border Collie  d’Europe en compétition en Vendée
Du 25 au 28 août 2022 aura lieu le Championnat d’Europe de chiens de troupeau, où 18 nations présenteront huit de leurs meilleurs…
Outre les vérifications physiques (mâchoires, testicules pour les mâles), l'acheteur doit vérifier que tous les papiers du chiot sont en règle.
Cinq conseils pour bien choisir son chiot Border Collie
    Antoine Brimboeuf, éleveur ovin et président de AFBC © DR  Une fois défini le type de chien de conduite dont vous avez…
Les prairies sont bien souvent la première source de nourriture pour les brebis.
Les bons plans pour rénover les prairies pour ses ovins
Pour un éleveur de moutons l’entretien de ses prairies est aussi important que le soin apporté à ses brebis. Patrice Pierre,…
On compte 921 loups en France 
La profession l’avait préssenti : la population de loups était largement sous-estimée par les pouvoirs publics. Le comptage le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre