Aller au contenu principal

Des éleveurs limousins à l'école néo-zélandaise

Vignette

Des éleveurs du Limousin sont partis aux antipodes pour visiter des élevages ovins à la fois simples et productifs. Ils ont ramené des bonnes idées qu'ils commencent à appliquer dans leurs fermes. Récit de voyage.

Au sommaire de ce dossier

© Flo Kreis
Ils ont ramené de bonnes idées de Nouvelle-Zélande
Des éleveurs du Limousin sont partis aux antipodes pour visiter des élevages ovins à la fois simples et productifs.
Moustache au vent et chapeau sur la tête, Arthur gère la ferme en patriarche avec son épouse Sara et ses trois jeunes salariés. © E. Leroux
Des agneaux non finis sur l’herbe des collines
Arthur et Sara Waugh cherchent à valoriser au mieux le kilo d’herbe.
L’irrigation permet de prolonger la culture des légumineuses pendant les mois secs de décembre à mars-avril. © E. Leroux
Simplification et légumineuses pour se garder du temps
James Costello mise sur les légumineuses pour nourrir ses 2 600 brebis. Il sait aussi se simplifier la conduite pour préserver son temps libre.
Tous les éleveurs sont équipés de quads et de chiens qui aident à la manipulation des lots. © E. Leroux
Ils ont retenu des bonnes pratiques néo-zélandaises
Le voyage a permis de s’imprégner d’idées neuves pour gérer l’herbe ou le troupeau.
Publicité