Aller au contenu principal

Renouvellement des générations
Pacte d’orientation et d’avenir pour l’agriculture : les 4 annonces d’Emmanuel Macron

A Terres de Jim dans le Loiret, le président de la République a annoncé les grandes pistes sur lesquelles il compte travailler dans les six mois à venir pour aider au renouvellement des générations dans l’agriculture.

Arnaud Gaillaut, président des Jeunes agriculteurs, et Emmanuel Macron à Terres de Jim.
Arnaud Gaillot, président des Jeunes agriculteurs, reçoit Emmanuel Macron à Terres de Jim.
© Jeunes agriculteurs

« D’ici à 2030 100 000 exploitations agricoles vont voir leurs chefs d’exploitations passer la main. C’est un vrai défi. Et ça arrive au pire moment : on n’a pas encore gagné la bataille du prix et le dérèglement climatique est déjà là », a déclaré Emmanuel Macron en fin d’après midi à Terres de Jim, foire agricole organisée par les Jeunes agriculteurs à Outarville dans le Loiret.

« Dans les six prochains mois, je veux construire avec vous un pacte d’orientation et d’avenir pour l’agriculture », a-t-il poursuivi. Cette concertation débouchera notamment au 1er semestre 2023 sur un projet de loi. La concertation devrait s’articuler autour de quatre piliers, a annoncé le président de la République.

  • 1 - Orientation et formation

« Si on veut que des jeunes reprennent les exploitations, on doit continuer l’information et l’orientation. J’en ai assez de l’agribashing, de l’esprit de calomnie et de raccourci, on doit avoir un discours public : « si on veut bien manger en préservant notre santé, la biodiversité et nos paysages, on a besoin de l’agriculture française » ; on doit le dire dans les écoles, à la télévision, partout » », a lâché Emmanuel Macron. « Ce n’est pas de la démagogie, aucun progrès écologique ne peut se faire au dépend de notre souveraineté alimentaire », a-t-il poursuivi. Concrètement, le chef de l’Etat demande aux agriculteurs d’aller dans les établissements scolaires lors des journées d’orientation pour expliquer leur métier.

Sur le chapitre de l’enseignement, Emmanuel Macron annonce une enveloppe de 20 millions d’euros dans le cadre du fonds compétence de France Relance 2030 pour renforcer la formation autour de nouvelles compétences (hydraulique, robotique agricole…). Il propose aussi la création d’un statut d’expert associé dans l’enseignement agricole : « nous avons besoin de compétences extérieures », a-t-il expliqué.

Autre idée : créer un réseau d’incubateurs d’entreprises innovantes avec les Chambres d’agriculture et les banques pour proposer des stages aux élèves de l’enseignement agricole.

« Pour accompagner la hausse des effectifs dans l’enseignement agricole, 60 millions d’euros supplémentaires seront alloués dans le projet de loi de finances 2023 », a par ailleurs indiqué Emmanuel Macron.
 

  • 2 - La transmission

Peu d’annonces d’Emmanuel Macron sur ce chapitre si ce n’est l’idée déjà exploitée « ponctuellement » par les Chambres d’agriculture, selon lui, de renforcer la concertation entre les générations au sein du monde agricole. Et ce afin que la transmission hors cadre familial se développe.
 

  • 3 - L'Installation

Afin de réduire le « ticket d’entrée » pour les jeunes agriculteurs à l’installation, Emmanuel Macron annonce la création d’un fonds entrepreneurs du vivant doté au minimum de 400 millions d’euros et pouvant être enrichi par les collectivités. Ce fonds devrait servir à investir dans le portage du foncier et aider les jeunes agriculteurs à investir directement dans un modèle plus durable de l’exploitation agricole.

Le chef de l’Etat propose aussi de créer un réseau France Installation agricole qui fédérera les Chambres d’agriculteur, les régions (en charge des aides à l’installation dans le cadre de la nouvelle Pac) et les maires.
 

  • 4 - Transition et adaptation face au climat

Emmanuel Macron affirme vouloir aider les entrepreneurs du vivant à faire face au dérèglement climatique en mettant l’accent sur l’innovation et la recherche, en matière de robotique, génétique, biocontrôle

Afin d’accroître la visibilité sur les transitions à effectuer, il propose l’établissement dans chaque territoire de modèles pour l’agriculture à 20 ou 30 ans. « Vous ne ferez pas le même type d’agriculture que vos parents », déclare le président de la République devant les jeunes agriculteurs à Terres de Jim évoquant l’idée de « stress-test climatique » à réaliser à l’échelle de l’exploitation pour anticiper les adaptations à mener face aux changements climatiques.

« Il faut aussi qu’on invente rapidement la rémunération du Carbon Farming, ou plutôt des puits de carbone agricole », a-t-il poursuivi.

Emmanuel Macron a aussi annoncé vouloir accélérer les projets d’énergie renouvelable à travers une loi d’urgence. « On doit aller plus loin sur l’agrivoltaïsme et accélérer les raccordements indispensables, tout comme dans les projets de méthanisation. Cela doit mettre deux mois pas deux ans », a-t-il conclu.

Les plus lus

Il est « urgent » de s’occuper de l’agriculture alerte Jean-Marc Jancovici
Dans un message posté sur Linkedin, Jean-Marc Jancovici réagit à un article des Echos relatant la visite d’Emmanuel Macron aux…
méthanisation concurrence élevage fourrage
La méthanisation concurrence-t-elle l’élevage ? L’exemple breton
La méthanisation risque-t-elle de concurrencer l’approvisionnement des élevages ? Le débat reprend à l’occasion de cet été 2022…
investissement photovoltaïque agriculture
Investissements : optimiste pour 2022, le Crédit agricole exprime des « incertitudes » pour 2023
La première banque de l’agriculture a accordé un montant record de prêts en 2021 au monde agricole et annonce un bon premier…
Arnaud Gaillaut, président des Jeunes agriculteurs, et Emmanuel Macron à Terres de Jim.
Pacte d’orientation et d’avenir pour l’agriculture : les 4 annonces d’Emmanuel Macron
A Terres de Jim dans le Loiret, le président de la République a annoncé les grandes pistes sur lesquelles il compte travailler…
méthaniseur agricole
Energies renouvelables : revalorisation du tarif d’achat du biométhane
Afin d’accroître la production de biométhane en France, le gouvernement publie deux textes visant à revaloriser le tarif d’achat…
Jean Jouzel Giec changement climatique agriculture
« Changement climatique : les agriculteurs doivent faire partie des solutions », selon Jean Jouzel
Entretien avec Jean Jouzel, climatologue, ex vice-président scientifique du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution…
Publicité