Aller au contenu principal

Gel : Julien Denormandie promet « une réponse à la hauteur de l’évènement exceptionnel »

Face à l’épisode de gel destructeur que viennent de connaître les producteurs français, le ministre de l’Agriculture promet « une réponse à la hauteur de l’évènement exceptionnel »,avec des mesures de court terme et des mesures de long terme. Le système de l’assurance agricole doit être revu pour pouvoir faire face à de tels épisodes.

Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon, dans les locaux de Météo France ce 14 avril.
© twitter@J_Denormandie

Le ministre de l'Agriculture était ce 14 avril dans les locaux de Météo France avec Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique. Un déplacement pour « définir l’ampleur du phénomène météorologique que nous connaissons, » explique Julien Denormandie dans un tweet « avec une vague de chaleur exceptionnelle suivie d'un épisode de gel dévastateur pour nos cultures. »

 

 

Devant les sénateurs, ce mercredi, il a de nouveau évoqué le caractère « extraordinaire » de cet épisode climatique. « Nous avons, en l’espace de quelques jours, d’abord atteint des records de chaleur puis atteint des records de froid, parfois dans les mêmes zones ». Météo France témoigne de cet épisode « d’une violence extrême » qui a touché près de 10 régions sur 13, commente Julien Denormandie. Pour le ministre, il s’agit de « la plus grande catastrophe agronomique de ce début du XXIe siècle ». Des centaines de milliers d’hectares sont impactés. Evoquant les cerises et les abricots de la vallée du Rhône, il précise que pour certains, « c’est le revenu de toute cette saison qui ne viendra pas ». Pour certains viticulteurs, « c’est le revenu de l’année prochaine qui ne viendra pas ».

Visite dans une exploitation betteravière de l'Essonne

« Nous devons faire une réponse à la hauteur de l’évènement exceptionnel que nous venons de vivre, » assure le ministre, sur des mesures de court terme et sur des mesures de long terme. Pour le ministre de l’Agriculture, une réflexion est à engager sur les assurances en agriculture. « Aujourd’hui, le système de l’assurance n’est plus gréé pour faire face à de tels épisodes, » concède-t-il.

En fin d’après-midi, ce mercredi, le ministre doit se rendre sur une exploitation betteravière de l’Essonne frappée par le gel et accompagnée dans le renouvellement des semis de betterave après le gel par le groupe coopératif Cristal Union.

 

Jean Castex a précisé les premiers dispositifs de soutien                                                 Interrogé par de nombreux députés sur le gel des derniers jours, lors de la traditionnelle séance de questions au gouvernement à l’Assemblée le 13 avril, le Premier ministre Jean Castex a confirmé la création d’un « dispositif exceptionnel de solidarité national ». Dispositif qui sera proposé « dans les prochains jours » par le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie et le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt, a précisé ce dernier dans l’Hémicycle. Comme annoncé, ce dispositif viendra en plus du régime des calamités agricoles dont le fonds (FNGRA) a été déplafonné vu l’ampleur des dégâts. Sans spécifier dans quelle mesure il sera abondé, Olivier Dussopt a indiqué que le FNGRA « correspond en moyenne à 130-150 millions d’euros (M€) par an », mais qu’il a déjà largement dépassé cette limite par le passé : « Je pense à 2004, où nous avions consacré collectivement 800M€ au financement du FNGRA», a-t-il indiqué. Jean Castex a de plus indiqué qu’il faut « aussi aller plus vite en consentant des avances de trésorerie à des agriculteurs qui sont sinistrés, et qui étaient déjà en grave difficulté dans le cadre de la crise [de la Covid-19] que nous traversons ».

 

Lire aussi « Gel : le gouvernement annonce des aides exceptionnelles aux agriculteurs touchés »

Lire aussi « [Météo] Les records de la vague de chaleur plus graves que l'épisode de gel pour l'agriculture »

Les plus lus

Ce qui change pour les agriculteurs depuis le 1er janvier 2023
Tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales, fiscales et nouveaux règlements qui s’imposent aux agriculteurs, ou tout du…
Agriculteur en retraite
Réforme des retraites : quels changements pour les agriculteurs ?
Le projet présenté par Elisabeth Borne n’entraine pas la disparition du régime agricole mais aura des conséquences sur la…
exploitation agricoles et ligne électrique
Prix de l’électricité bloqué à 280 euros/MWh : les agriculteurs éligibles doivent vite renvoyer leur formulaire
Un bouclier tarifaire est instauré pour les TPE ne bénéficiant pas de tarif de vente réglementé. Les agriculteurs peuvent y être…
Paysage de ampagne française vue du ciel
Politique agricole commune : tout savoir sur la nouvelle PAC
Le 1er janvier 2023 entre en application une nouvelle Politique agricole commune. Reussir.fr vous en dit plus sur ses…
Salon de l'agriculture, hall des animaux, porte de Versailles
Salon international de l’agriculture 2023, mode d’emploi
Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2023, porte de Versailles à Paris. « L’agriculture : le vivant au…
Ovalie, vache égérie du salon de l'agriculture 2023, et ses deux veaux
La vache Ovalie ne viendra pas seule au salon de l’agriculture 2023
L’égérie du prochain Salon international de l’agriculture a donné naissance début janvier à des jumelles. Ses éleveurs se…
Publicité