Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un veau ballonné

La pneumonie est passée inaperçue, mais pas le ballonnement qui en est la conséquence.
© J.-M. Nicol

Voilà un symptôme embarrassant ! Il l'est tout autant pour le veau, qui en souffre, que pour le véto, qui devra le soigner. Le ballonnement à droite, heureusement rare, s'accompagne bien souvent d'une dégradation rapide de l'état général du jeune qui subit soit une torsion, soit une violente nécrose de la caillette. Il y a toujours urgence ! Et quand le ballonnement n'est qu'intermittent, le véto pensera qu'une boule de poils empêche peut-être sa vidange. Dans les cas où l'animal se porte encore bien, la solution, vous le devinez, est presque toujours chirurgicale.

Mais du côté gauche ? Un ruminant ne vomit pas le contenu de sa caillette dans la paille mais dans le rumen. De jeunes veaux laitiers pas bien en formes, convalescents ou ulcéreux et qui reçoivent malgré tout un seul repas de lait trop copieux, ou bien des veaux qui boivent goulûment au seau un lait peu digeste voient une fraction de ce lait parvenir ou refluer dans le rumen. Les fermentations qu'il y subit détraquent alors son fonctionnement ; le veau boit sans entrain et ballonne seulement après le repas, puis en permanence, tandis que s'installe pour longtemps dans le rumen une flore inadéquate. Votre patience ou votre indifférence ne cessera d'aggraver le trouble et de compromettre la situation.

Même le poumon !

Sur un veau laitier plus âgé ou chez des veaux allaitants, le ballonnement témoigne parfois d'une maladie bactérienne chronique du poumon, lorsque les ganglions devenus très réactionnels grossissent au point de gêner le fonctionnement des commandes nerveuses de la motricité du rumen et de l'éructation. Le tétanos peut aussi être une cause de ballonnement à gauche, tout comme la boule de poils, mais ça n'est pas aussi fréquent.

Vous le voyez, les causes sont variées et j'en passe pourtant d'autres sous silence. Elles ne disparaissent pas seules et par enchantement, de sorte que ce trouble a plutôt tendance à s'aggraver en même temps que le veau dépérit. Pourquoi attendre pour demander au véto de mener l'enquête ?

Un bovin vomit… dans le rumen !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
« Tous nos sols n’étaient pas prêts au semis direct »
Le Gaec des Émeraudes, dans le Maine-et-Loire, travaille le sol le moins possible. Selon l’historique des parcelles et la…
Vignette
La filière se dote d’un socle de seize indicateurs de bien-être animal
Les indicateurs seront intégrés dans la charte des bonnes pratiques d’élevage et les premiers audits sont prévus au 1er…
Vignette
Les leaders laitiers chinois changent de stratégie

Les pays asiatiques proches de la Chine sont la nouvelle cible des grands transformateurs laitiers…

Vignette
Les premières fermes certifiées Lait de foin
Officialisée en mai 2018, la STG Lait de foin garantit une production laitière à partir d’herbe et de foin et sans aliment…
Vignette
Les coopératives laitières mobilisées sur le renouvellement des générations
Journées des coopératives laitières. Imaginer des démarches d’accompagnement innovantes pour faciliter l’installation mais aussi…
Vignette
« Nous avons choisi la Bretonne Pie Noir »

« Je connaissais la Bretonne Pie Noir grâce à mes grands-parents ; c'est pour cette raison que nous l…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière