Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Marchés du lait : 3 bonnes nouvelles, mais...

Les marchés laitiers apportent quelques bonnes nouvelles en ce début d'année 2019, selon Stefan Nether, d'ODA Groupe(1), qui intervenait lors d'une journée organisée par les jeunes installés en lait et adhérents Triskalia. " La première bonne nouvelle est que les perspectives à long terme restent favorables, avec une croissance démographique partout dans le monde. La plus forte sera en Afrique, et cette zone restera déficitaire en lait, même s'ils développent leur production. Le lait est une protéine animale stockable, la moins chère. Et il y a un potentiel de hausse de leur consommation de protéines laitières. "

La deuxième bonne nouvelle est que les stocks publics de poudre de lait écrémé européens ne pèseront plus sur les cours. D'autre part, " on commence à manquer de lait en Europe, et de beurre. L'Allemagne a cherché à maximiser sa production laitière fin 2018 ; ils n'ont pas économisé leurs stocks fourragers pour l'étaler sur l'hiver. On peut s'attendre à la poursuite de la baisse de la collecte allemande (-2,2 % fin décembre 2018 par rapport à la même période en 2017). " 

La troisième bonne nouvelle est que " la filière laitière dispose d'un outil pour gérer les risques : le marché à terme, qui commence à bien fonctionner en Allemagne. Les éleveurs ne peuvent y aller seuls. Les expériences en Europe se multiplient, où les coopératives ou sociétés privées jouent les intermédiaires entre les éleveurs et le marché "

Mais le marché restera volatile, prévient Stefan Nether. Et il n'y aura pas d'achat à l'intervention en 2019 pour stocker des poudres.

(1) Offre et demande agricole (ODA) est une société de conseil et de formations aux marchés agricoles.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Vous aimerez aussi

Vignette
Produits laitiers : la consommation des ménages baisse en volume mais croît en valeur

Les achats de produits de grande consommation (PGC) par les ménages allemands et français ont diminué…

Vignette
L'équilibre des marchés laitiers semble fragile
Malgré l'écoulement des stocks de poudres européennes, le cours de la poudre de lait écrémé ne s'envole pas. Le beurre baisse à…
Vignette
Le prix du lait de janvier 2019 à travers le monde

Le sondage des prix du lait…

Vignette
[VIDEO] Signaux positifs sur les marchés laitiers en février 2019
Les marchés laitiers de ce début d'année sont plus équilibrés qu'en 2017 et 2018. Mais nul de ne peut prédire comment s'opèrera…
Vignette
Le prix du lait de décembre 2018 à travers le monde

Le sondage des prix du lait réalisé par LTO Nederland et European dairy farmers donne un prix moyen sur les pays européens…

Vignette
Prix du lait : l’Allemagne fait-elle mieux que la France ?
Avec ses laits sous signe de qualité, la France a un léger avantage. En conventionnel, l’Allemagne paye peut-être un peu mieux.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière