Aller au contenu principal

Sodiaal: un résultat courant 2020 tout juste à l’équilibre

La coopérative laitière annonce en 2020 un résultat courant consolidé à 1,3 millions d’euros, et un Ebitda au même niveau qu’en 2019 à 119 millions d’euros. Le prix du lait A-B est en baisse de 5€/1000 litres par rapport à 2019. 

Damien Lacombe, président de Sodiaal
Damien Lacombe, président de Sodiaal:" Il faudra plusieurs années pour que le sitede Synutra-Carhaix tourne à pleine capacité (60 000 t)"
© Sodiaal

L’exercice 2020 de la coopérative est marqué par la Covid avec des ventes record en GMS (+5% sur le lait , + 16% sur la crème, + 9% sur les fromages). Mais aussi avec un marché de la  RHF fortement malmené à -35%. Les ventes à l’international sont également  très impactées (-10%) par les faibles ventes à Synutra-Carhaix, la baisse des ventes de Nutribio en Chine et le recul de la valorisation du lactosérum déminéralisé.

Au final, la coopérative annonce en 2020 un résultat courant consolidé à + 1,3 millions d’euros contre 9,2 M€ en 2019. « L’équilibre est préservé mais le résultat n’est pas dans la tonalité du plan value », a commenté Damien Lacombe, président de Sodiaal, lors d’une conférence de presse le 30 juin organisée dans la foulée de l’assemblée générale. Les conséquences de la crise sur les résultats de l’annéesont estimées à -30 ME dont -17 M€ de pertes de marges et – 13 M€ de surcoûts.

La baisse du chiffre d’affaires (CA consolidé 4,835 M€, -5%) est pratiquement intégralement due à la déconsolidation de sa filiale CF&R, suite à une réorganisation du partenariat avec Savencia depuis le 1er mai 2020. Les frais financiers sont en hausse du fait de la reprise de l’activité de Carhaix. Mais l’Ebitda ( proche de l’EBE) , à périmètre égal, reste au même niveau que l’année dernière à 119 millions d’euros.

Un prix du lait A-B à 325 €/1000 litres

Cet exercice s’est traduit pour les associés coopérateurs par un prix du lait A-B 38-32 à 325€/1000 l en baisse de 5 € par rapport à 2019. Le prix moyen réel payé (tous laits confondus AOP, bio …TPC-TQC) s’élève à 361 €/1000 l. La coopérative estime l’apport des Etats Généraux de l'alimentation sur la recette laitière des producteurs, en cumul depuis la 1ère année, à 13€/1000 litres. 6,2 millions d'euros soit les deux-tiers du résultat courant 2019 ont été redistribués aux adhérents (soit 1,3 €/1000l) et 4,1 millions d'euros  d’intérêts sur le capital social ont été versés.

Pour 2021, si les marchés du beurre poudre sont bien orientés (ils comptent pour 40% dans la formule de prix de Sodiaal), les coûts des matières premières (protéines, énergie mais aussi plastique, carton) subissent une forte inflation: "elle devra être répercuter à l'aval sur nos clients distributeurs, notamment sur les marques distributeurs des fromages,"affirme Damien Lacombe.

La reprise de Yoplait devrait avoir un effet de levier important sur la capacité d’investissement de demain de Sodiaal. A l’issue des négociations en décembre 2021, la coopérative deviendrait propriétaire à 100% du périmètre européen et aurait la gestion des franchises dans 40 pays dans le monde, ce qui représente 660 millions d’euros de chiffre d’affaires .« C’est une opération majeure qui nous permet de revenir dans le top 10 des acteurs de la GMS en France, et dans le top 3 ou 4 pour ce qui est de l’agro-alimentaire », souligne Damien Lacombe. Elle va nous donner plus de poids auprès des distributeurs, à l’international et booster notre R&D »..

La coopérative « maintient le cap au niveau du plan value": celui-ci prévoit de doubler l’Ebitda d’ici 2025. « Nous continuons à rationaliser les outils industriels en concentrant les investissements sur les secteurs à valeur ajoutée et en abandonnant certains outils à l’étranger ». 100 millions d’euros ont été investis en 2020  pour moderniser des installations infantiles et ingrédients, et augmenter la capacité de plusieurs sites de production.

Meilleure reconnaissance du métier et transition écologique

Autre sujet abordé lors de l’assemblée générale : la consultation lancée en 2020 pour définir la vision Sodiaal 2030.  5500 personnes y ont participé: un tiers d’éleveurs, un tiers de consommateurs, et un tiers de partenaires. Sans surprise, il en est ressort une forte demande des producteurs pour une meilleure reconnaissance du métier d’éleveur, "une demande qui est partagée par les consommateurs".  La transition agro-écologique, mise en avant par les consommateurs, apparait aussi comme un enjeu majeur. Elle a suscité de gros débats autour de la question de la rémunération « Sodiaal doit être leader de cette transition agro-écologique. Elle doit être équitable  et ne pourra être menée qu’avec le retour de l’inflation sur les produits alimentaires », défend Damien Lacombe. Rendez-vous est donné en fin d’année pour traduire cette consultation et la vision Sodiaal 2030 dans un nouveau plan d’actions.

Bien-être animal et empreinte carbone

°78% des éleveurs ont renseigné leurs données sur La route du lait connectée en 2020. 16 critères d’évaluation du bien-être animal ont été ajoutés à ce référentiel.

°70% des éleveurs ont réalisé un diagnostic carbone avec SelfCO2 entre 2019 et 2020. 237 éleveurs sont engagés dans la certification Label Bas Carbone lancée par le gouvernement. Sodiaal se fixe un objectif de réduction d’au moins 7% pour l’empreinte carbone nette par litre de lait sortie ferme jusqu’à la collecte par litre de lait d’ici 2026.

° Le rapport intégré 2020 de Sodiaal est disponible sur le site de la coopérative.

 

Chiffres clé

Sodiaal c’est :

10 040 exploitations

17 669 éleveurs adhérents

20% des fermes laitières françaises

31% d’exploitations en montagne

4,53 milliards de litres de lait collectés + 118 Ml collectés pour Monts&terroirs + 13 Mlpour Laquefeuille + 18M€ la Pastourelle

208 Ml lait bio et 765 exploitations bio

45 laits segmentés

73 départements

71 usines

8600 collaborateurs dont 1500 ont pris du capital dans la coopérative (600 000€)

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Amédée Perrein, gérant de la société Silphie France. « La silphie améliore l’autonomie en protéines. Elle peut être distribuée à des vaches laitières à hauteur de 30 %. » © Silphie France
La silphie, une pérenne remise au goût du jour
Avec plus de 3 000 hectares implantés en France 2021, la surface en silphie a été multipliée par trois par rapport à 2020. Après…
Le kernza est loin d'avoir livré tous ses secrets.  © O. Duchene
Le kernza, une graminée pérenne
Encore très peu connu, le kernza est une plante multiusage : fourrage, grain, agronomique, voire énergétique.
Le moha est plutôt destiné à la fauche. Ici, une variété tardive, pour optimiser la valeur alimentaire.  © Cérience
Le moha, pour produire en peu de temps
Plus utilisé que le millet perlé, le moha est réputé monocoupe. Il est pourtant capable de repousser et d'offrir une deuxième…
Christophe Vermet. « Nous inséminons des vaches dès 45-60 jours avec un niveau de production laitière de 50 kg. » © F. Mechekour
« Nous misons sur des inséminations précoces après vêlage »
Le Gaec des Onze Ecluses, en Ille-et-Vilaine, produit 815 000 l de lait avec un robot. Pour y parvenir, les associés font en…
Laurent Bernadieu, éleveur. Au fond, la stabulation des vaches et le poulailler en prolongement. © B. Griffoul
Laurent Bernadieu dans les Landes : « Je ne me voyais pas faire autre chose que du lait »
Un subtil équilibre entre plusieurs activités, dont un atelier laitier d’une cinquantaine de vaches bien géré. Telle est la…
L’insémination par l’éleveur fait toujours plus d'adeptes
Près de 5 400 éleveurs (+ 6 %/2019) ont réalisé eux-mêmes les inséminations dans leur troupeau en 2020. L’IPE a représenté 12 %…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière