Aller au contenu principal

Gestion des exploitations
Pensez à l´assurance « risque fiscal » pour les financements par emprunt

En cas de décès ou d´invalidité du chef d´exploitation, le remboursement des emprunts prévu par les assurances constitue un revenu exceptionnel, et à ce titre, il devient imposable et est soumis aux cotisations sociales. L´assurance risque fiscal couvre ce surcoût lié à l´extinction de la dette.


Vous venez d´investir en ayant recours à des emprunts conséquents pour financer votre projet. Vous avez certainement souscrit des contrats d´assurance prévoyant le remboursement des emprunts en cas de décès ou d´invalidité (ADI). Mais avez-vous pensé à l´assurance risque fiscal ?
Suite au décès du chef d´exploitation ou à un accident grave, le solde de l´emprunt souscrit s´annule par le jeu de l´ADI. Mais le remboursement de cette dette constitue un revenu exceptionnel, et à ce titre, il devient imposable et est soumis aux cotisations sociales. C´est là que l´assurance risque fiscal prend tout son sens. Celle-ci couvre le surcoût lié à l´extinction de la dette. Bien entendu, cette cotisation d´assurance n´est pas déductible du bénéfice agricole, elle est souscrite à titre privé. Pour Christophe Jury du Centre économique et fiscal des agriculteurs du Rhône, «toute la difficulté est de déterminer le montant du capital à assurer. Il doit au minimum couvrir les coûts fiscaux et sociaux supplémentaires.» Par ailleurs, l´encours des emprunts peut diminuer dans le temps. Il est donc judicieux de revoir régulièrement à la baisse le montant du capital assuré pour réduire les cotisations.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

 © E. Bignon
Vaches laitières : Faut-il remettre en cause la notion d’alimentation à volonté ?
Restreindre l’alimentation des vaches les moins efficientes pour la ramener au niveau de celle des plus efficientes permettrait-…
[Contenu Partenaire] Dermatite : « une baisse de 39 à 9 % des vaches laitières touchées, grâce au biocontrôle »
Dans la Manche, le GAEC Bourgine lutte contre des problèmes de boiteries avec un produit de biocontrôle, le Certiflore. En un an…
« Je ne saurais plus traire sans exosquelette »
Valérie Savary, éleveuse à Zutquerque dans le Pas-de-Calais, recourt depuis quatre mois à l’exosquelette pour l’assister lors des…
Formule de prix du lait : Les indicateurs coût de production réévalués
L'observatoire "coût de production" du Cniel s'enrichit de nouveaux fournisseurs de données et de davantage d'…
Dans tous les grands pays laitiers, le même matériel de référence sera bientôt utilisé pour calibrer les analyseurs. © D. Hardy
Qualité du lait : le changement au niveau des cellules repoussé au début d’année
Le recalibrage annoncé des analyseurs aurait, à l’échelle d’une entreprise, un impact de 1 à 2 euros pour 1 000 litres. Pas…
Peut-on lutter contre l’obsolescence des robots de traite ?
Machinisme
La longévité des robots de traite repose sur la bonne réalisation des opérations de maintenance et le soin apporté au quotidien…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière