Aller au contenu principal

"Notre robot mélangeur alimente les vaches et les taurillons"

Après le Juno, robot d’affouragement, Lely propose Vector. Le robot se charge de tout : mélange et distribution de la ration. Deux prototypes fonctionnent actuellement en France. L’un d’eux est installé dans la Manche.

Approche économique

“Le Vector consomme 2€ d’électricité par jour pour 150 animaux. C’est vraiment minime comparé à un tracteur qui tourne 1 h 30”, estime Yves Lefrançais. Reste à savoir, si l’investissement sera rentable sur la durée. Lely a travaillé les arguments économiques de son projet. Premier d’entre-eux : l’efficacité alimentaire. En Hollande, un élevage est passé de 1,25 à 1,33 (Efficacité alimentaire =  kg de lait produit sur kg de matière sèche ingérée). “L’éleveur peut espérer une hausse de production de 5,5 %. Sur une ferme de 500 000 litres, ce gain 27 500 litres. Soit 8100 € de produit ou 3 vaches à 10 000 litres en moins”, estime Hervé Clautour. Le responsable du Vector s’appuie également sur une étude de Christian Savary. Selon les exploitations, il faut compter 4 à 8 € de fioul par jour. S’y ajoute également le coût du matériel. Lely estime également le gain en main d’œuvre, soit 5 900 € par an.
Les calculettes risquent de chauffer, car prix du Lely Vector avoisinerait les 180 000 €.

A l’extérieur, des plaques de métal permettent d’orienter le robot.

A l’extérieur, des plaques de métal permettent d’orienter le robot. - © VM

 

Fonctionnement
- Les vaches laitières ont accés à l’auge matin et soir lors de la traite. Le reste de la journée, elles sont en pâture. Le Vector distribue 6 à 7 fois par jour.

- Sur les taurillons, le robot fonctionne 24 h sur 24. La distribution varie selon les lots.

- Aucun refus n’est à signaler sur les laitières. Les auges des taurillons sont, elles, nettoyées toutes les deux semaines.

- A la SCEA Lefrançais, 3 circuits et 4 rations différentes sont programmés. Le tout varie selon les animaux.

- Les éleveurs programment également le temps de mélange additionnel. Il est par exemple de 2,30 minutes pour les vaches laitières.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Gaël et Lucia Fortin ont quitté la Vendée pour se ré-installer en Loire-Atlantique. « Ce n’est pas le parcours le plus simple, mais aujourd’hui nous ne regrettons pas ce choix. » © E. Bignon
« J’ai préféré me ré-installer sur une autre ferme »
Suite à une mésentente, Gaël Fortin a quitté l’exploitation familiale en Vendée et s’est ré-installé dans un département voisin,…
Carine Pothier (Limagrain) et Alexandre Maffre (céréalier) lors de la récolte de la luzerne : « Le contrat avec Limagrain permet de sécuriser notre approche ». © Limagrain
Ils sont céréaliers et cultivent de la luzerne pour des éleveurs
Dans le Puy-de-Dôme, sur l'exploitation d'Alexandre et Christophe Maffre, la luzerne est destinée à remplacer la betterave…
Benoît et Xavier Bonnet, cousins et associés du Gaec de la Chevade. « Nous intervenons tout l’hiver pour mener la lutte contre les campagnols. » © B. Griffoul
« Le matin, nous aimons nous lever pour aller nous occuper de nos vaches, brebis et céréales »
Dans le Cantal, à 1 000 mètres d'altitude, le Gaec de la Chevade mêle production laitière, viande ovine et céréales. Conduite…
Anthony Balard, dans l'Aveyron. © B. Griffoul
"Mon chien électrique « fait maison » est bien pratique en aire d’attente"
Anthony Balard, dans l’Aveyron, a fabriqué un chien électrique pour l’aire d’attente qui permet de gagner dix minutes sur le…
Les 65 élevages en conventionnel sont tous situés dans un rayon de 40 kilomètres autour de la laiterie bretonne. © C. Pruilh
En Bretagne, la laiterieTriballat Noyal veut réduire les livraisons de lait conventionnel de moitié
La laiterie d’Ille-et-Vilaine veut baisser rapidement les livraisons de lait conventionnel, et le mettre sous cahier des charges.
Après la mort de 400 bovins : l'arrêt du parc éolien est préconisé pendant dix jours
La commission d’enquête mandatée suite aux troubles sur deux élevages laitiers proches du parc éolien des Quatre Seigneurs, en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière