Aller au contenu principal

Les prix des veaux laitiers ont résisté fin 2022

Les cotations restent basses de cet automne à début janvier, mais au-dessus des valeurs des années passées, surtout pour les veaux croisés lait-viande ou mixte qui intéressent particulièrement les engraisseurs espagnols.

L’engraissement des jeunes bovins laitiers recule en France.
L’engraissement des jeunes bovins laitiers recule en France.
© C. Pruilh - Archives

Si les cotations des veaux sont restées basses de cet automne à début janvier, elles sont légèrement au-dessus des valeurs des années passées, pour les veaux laitiers prim’Holstein de 45-50 kg (59 à 62 euros par tête, soit +7 à + 12 euros par tête par rapport à 2021 et 2020). Cette résistance est due à la chute des naissances – quasiment stoppée en octobre 2022 – et au fait que l’Espagne continue à acheter les veaux laitiers français. Les prix restent bas car « les intégrateurs français restent prudents dans leurs mises en place et l’engraissement des jeunes bovins laitiers recule », ajoute l’Institut de l’élevage.

Les veaux croisés lait-viande intéressent les Espagnols

Les engraisseurs espagnols s’intéressent plus particulièrement aux veaux croisés lait-viande français. La pénurie de viande en Europe fait gonfler les prix des bovins finis en Espagne. Les Espagnols sont donc aux achats. Cela a permis aux veaux croisés français de mieux résister à la baisse de prix saisonnière des veaux sur la fin de l’année, expose l’Institut de l’élevage. Ainsi, le veau mâle croisé lait-viande ou mixte cotait 185 euros par tête en semaine 49 (+37 %/2021, +30%/2020). Le veau femelle croisé a encore mieux résisté à la baisse. Il cotait 146 euros par tête en semaine 49 (+68 %/2021 et +55 %/2020), les Espagnols engraissant les femelles pour leur marché et le marché italien.

Les plus lus

éleveurs  avec leur troupeau au pâturage
« Nous dégageons 74 000 € de revenu disponible à deux en bio avec 36 vaches laitières »
Au Gaec du Bourguet, dans l’Aveyron, Camille et Lénaïc Vabre ont fait le pari osé de s’installer à deux sur une petite structure…
 Chauffeur-Ramasseur de lait
Lactalis veut réduire sa collecte de lait en France

La dernière médiation avec l’Unell le laissait présager, Lactalis l’a officialisé lors de la présentation de ses résultats…

Anne et Jean-Marc Le Vourc’h, éleveurs
« En produisant moins de lait, nous avons amélioré notre marge brute de 100 €/1 000 l en un an »
Dans le Finistère, depuis qu’ils ont désintensifié leur système, Anne et Jean-Marc le Vourc’h ont amélioré tous les indicateurs…
Guillaume Dousset, éleveur à Frossay en Loire-Atlantique
« Nos bœufs prim’Holstein croisés hereford sont finis un an avant nos autres bœufs »

En Loire-Atlantique, les parcelles de marais de Guillaume et Maxime Dousset sont valorisées avec des bœufs croisés prim’…

Soins vétérinaires : « Nous avons opté pour un forfait de 37 euros par vêlage pour le suivi de nos vaches »

Certains éleveurs contractualisent les soins de leur troupeau avec leur vétérinaire. Le forfait permet un suivi régulier des…

Sylvain Tola, éleveur dans la Loire, et ses vaches montbéliardes au pâturage en mars
Prairie : « Dans la Loire, mes 65 vaches pâturent tout l’été sur 22 hectares »

Le dactyle, la luzerne, le lotier et six autres espèces composent les prairies des vaches laitières de Sylvain Tola, dans la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière