Aller au contenu principal

Produits laitiers : Les importations françaises ont augmenté face à la baisse de la production

L'étude de l'Institut de l'élevage Où va le lait de vache collecté et transformé en France ? chiffre les grandes évolutions des produits laitiers entre 2015 et 2019.

La collecte transformée en produits laitiers vendus sur le marché intérieur a été en légère progression entre 2014 et 2019. © C. Pruilh - Archive
La collecte transformée en produits laitiers vendus sur le marché intérieur a été en légère progression entre 2014 et 2019.
© C. Pruilh - Archive

Depuis la suppression des quotas laitiers, la production de lait de vache a reculé, passant de 25,1 milliards de litres en 2015 à 24,2 Md l en 2019. En comptant les importations de lait et de crème vrac, la ressource laitière transformée en France a reculé de 3% en volume de lait, et de seulement 1% en MSU (matière sèche utile) du fait de l'amélioration du taux de matière grasse dans le lait collecté (+1g à 41,8 g/l) et de matière protéique (+0,5 g à 33,6 g/l).

Sur cette période, il y a eu une diminution des fabrications de lait conditionné (-7%), un peu moins d'ultra-frais fabriqués : -3%. Les ingrédients secs ont baissé de -5%. En revanche, les fabrications de crème conditionnée ont progressé de 11%. Dans la grande famille des fromages (stable), la mozzarella a fait un bond de 14%, les pâtes pressées +3% et les fondus prennent +5%. Par contre, les fromages frais baissent (-8%). Les fabrications de pâtes molles sont stables.

Les exportations ont progressé en valeur

Entre 2014 et 2019, les importations ont augmenté et compensé l'érosion de la production nationale. Ce sont surtout des ingrédients achetés par l'industrie agroalimentaire (IAA) non laitière. Les exportations françaises de produits laitiers ont légèrement progressé en valeur, pour atteindre 7,56 Md€ en 2019. Mais elles ont reculé en volume. L'excédent commercial de la France s'est érodé depuis 2014, à +3,45 Md€ en 2019. Il s'est fortement dégradé avec certains pays de l'UE : Pays-Bas et Irlande. A contrario, il s'améliore avec les pays tiers.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Amédée Perrein, gérant de la société Silphie France. « La silphie améliore l’autonomie en protéines. Elle peut être distribuée à des vaches laitières à hauteur de 30 %. » © Silphie France
La silphie, une pérenne remise au goût du jour
Avec plus de 3 000 hectares implantés en France 2021, la surface en silphie a été multipliée par trois par rapport à 2020. Après…
Le kernza est loin d'avoir livré tous ses secrets.  © O. Duchene
Le kernza, une graminée pérenne
Encore très peu connu, le kernza est une plante multiusage : fourrage, grain, agronomique, voire énergétique.
Damien Lacombe, président de Sodiaal
Sodiaal: un résultat courant 2020 tout juste à l’équilibre
La coopérative laitière annonce en 2020 un résultat courant consolidé à 1,3 millions d’euros, et un Ebitda au même niveau qu’en…
Le moha est plutôt destiné à la fauche. Ici, une variété tardive, pour optimiser la valeur alimentaire.  © Cérience
Le moha, pour produire en peu de temps
Plus utilisé que le millet perlé, le moha est réputé monocoupe. Il est pourtant capable de repousser et d'offrir une deuxième…
Maria Del Mar et Alfonso Lodos avec leur fille et leurs deux neveux. « Nous avons investi pour rendre notre ferme attrayante. Pour nous, ce serait un bonheur si l'un des trois enfants prenait la relève. » © Camilo Friol
[En Espagne] Les associés de la SAT Lodos e Pérez parient sur l’avenir du lait
En Galice, la famille Lodos a investi 1,4 million d’euros en 2019 pour améliorer le confort de travail et celui des 160 vaches du…
En dehors de la période hivernale, les veaux devront obligatoirement à partir de six semaines, avoir accès à une aire extérieure et/ou pouvoir pâturer.  © F. Mechekour
Le nouveau règlement européen bio se précise
Le règlement européen s’appliquera au 1er janvier 2022. Les changements les plus importants concernent les bâtiments.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière