Aller au contenu principal

Les grandes championnes du Space 2018

Retour en images sur les championnes des concours des races laitières du Space, qui se sont déroulés du 12 au 14 septembre.

 
Prim'Holstein

Janna Cama - Gaec du Bon Vent dans le Morbihan

Grande championne

Quelque 185 animaux étaient en lice pour le Challenge France. Le juge belge Bruno Toussaint a décerné le prix de grande championne à Du Bon Vent Janna Cama (Aftershock) dans une finale qui l'opposait à Capj Irana (Numero Uno), au Gaec Cabon dans le Finistère. Cette dernière a dominé les débats chez les vaches adultes avant d'être désignée réserve de grande championne. Avec son titre de championne espoir, Bou'lait Lady - Robe (Frist pjp), au Gaec Boulet dans le Pas-de-Calais, figure sur le podium. Emeline (Minister M), au Gaec Bords de Moine dans le Maine-et-Loire, a remporté le Challenge longévité (82 600 kg, vache en sixième lactation). Wilt Elaya (Fitz Toc), au Gaec Wilt dans le Bas-Rhin, a été désignée meilleure mamelle espoir. Le Finistère et la Bretagne s'est imposé au challenge interdépartemental et la Bretagne  au challenge interrégional.

Normande

Indianna - Gaec Piou Toublanc dans le Maine-et-Loire

Grande championne

La Normande a ouvert les festivités au Space avec 63 vaches en lice. Indianna a été désignée championne adulte par Florent Enjalbert, avant de s’imposer en finale face à Lilou (Galbraith), à l’élevage Benoît Hebert en Seine-Maritime. Lilou a raflé les prix de championnat et de la meilleure mamelle jeune. France (Saintyorre), au Gaec Laval Dreams en Ille-et-Vilaine, a été désignée meilleure mamelle adulte et meilleure laitière. Mixité à l’honneur avec Goélette (Ael Mat ), au Gaec Foucault dans l'Orne. Cette dernière a conquis le prix de meilleure bouchère. Guadeloupe (Redondo), à l'élevage Hubert Jouault en Ille-et-Vilaine, a fait honneur aux qualités fromagères de la race.

Montbéliarde

Idalia - Gaec des Montagnes en Mayenne

Grande championne

Désignée championne adulte par Guillaume Noël-Baron, Idalia (Brink) a poursuivi sur sa lancée en décrochant le titre suprême. Idole (Guisseny), à l’EARL Tignon dans le Maine-et-Loire, s’est imposée pour le prix de la meilleure mamelle adulte.

Chez les jeunes vaches, Jamaïque (Cardiff jb), au Gaec des Trois Forêts en Loire-Atlantique, a remporté le prix de championnat, et Maetica (Brink), au Gaec Lefebvrier dans le Morbihan, celui de la meilleure mamelle. Graziella (Valfin jb), au Gaec Le Gazon-Forgerit en Vendée, a conquis le prix de la meilleure laitière.

Pie rouge

Linda et Iliade - Gaec de Toul Manac’h dans le Finistère

Réserve et grande championne

Le Gaec de Toul Manac’h a dominé les débats  en remportant le prix de grande championne avec Iliade (championne du national 2018 à Morlaix) et de réserve de grande championne avec Lynda (Aram Red). Cette dernière a également été désignée meilleure mamelle et championnat jeune par Claude Le Hervé. Issue du même élevage, Jalousie P a remporté le prix de meilleure mamelle adulte. L'EARL Rannou a dominé les débats chez les espoirs avec Loanne (Colorado Red). le juge a attribué le prix de longévité à Glene, au Gaec des Rubis dans le Finistère.

Simmental

Ker-Lys - Gaec Breizh Simm dans le Morbihan

Championne et meilleure mamelle

Laurent Vial, le nouveau président de l’organisme de sélection, a jugé ce concours qui a rassemblé une dizaine d’animaux le 14 septembre. Le juge a attribué les prix de championnat et de meilleure mamelle à Ker-Lys (Willem), au Gaec Breizh Simm.
Guadeloupe (Ilion), au Gaec de la Croix en Loire-Atlantique, a remporté le prix de meilleure bouchère.

Brune

LBB Génial (Juleng ) - Gaec du Bois Brillant dans le Maine-et-Loire

Grande championne et championne adulte

Dans la catégorie des jeunes, Minisweet (Biver), à l’EARL Allix dans la Manche, a remporté le prix de championnat jeune, et Lumina (Pom Ipiano), à l'EARL Les Mimosas en Vendée, celui de meilleure mamelle. Jasmine (Anibal), au Gaec du Bois Brillant dans le Maine-et-Loire, a été désignée meilleure mamelle adulte.

Jersiaise

Jers’hys Hulsa -  Gaec Ferme Jer’Hys en Eure-et-Loir

Grande championne

La juge écossaise Jessica Miller a décerné le prix de championnat et de meilleure mamelle adulte puis de grande championne à Jers’hys Hulsa, une fille de VJ Huls. Minette (VJ Hilario), au Gaec La Limonière dans le Maine-et-Loire, a tout raflé dans la catégorie des jeunes.

Vente Génomic Élite : un top prix à 10 400 euros

« Omelette and cows, adjugée pour 10 400 €, prend la direction du Morbihan et de l’élevage du Pont de Nevez. Cette fille de Blowtorch est la n°2 en GTPI +2819 en France et combine +203 ISU », souligne Frédéric Lagoutte, d'Evolution. La vente Holstein atteint la moyenne record de 6 020 € pour les dix génisses. En Pie rouge, le Top prix revient à Olala, au Gaec Cloarec-Jolle (29). « Cette fille de Lovely P red, championne espoir au National 2018, prend la direction de la Sarthe pour la somme de 5 700 €. »

En Normande, Top prix à 5 100 € pour Occitane (Loco), proposée par le Gaec du Pont de Vesly (50). La moyenne des cinq génisses atteint 3 940 €. En Jersiaise, deux génisses issues d’élevage danois étaient présentes. Le Top prix à 6 800 € revient à Nielsa ( VJ Mojn). Elle est acquise par l’élevage Barrault Terpstra (44). Les quatre jersiaises atteignent la moyenne de 4 750 €. « En Montbéliarde, la meilleure enchère est pour Ondine (Lanister) qui, pour 3 400 €, prend la direction du Gaec des Domaines (35). » En Brune, Nationale (Vintor) a été adjugée 3 100 € au Gaec de L’épine (53).

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Prix du lait : Sodiaal abandonne son prix B
À partir du 1er avril, le prix B disparaît chez Sodiaal. Un « prix unique » sera mis en place pour l’ensemble de la…
Jean-Noël Landemaine avec Marion, sa compagne, et leur fille Louise. « Notre travail a plus de sens. Il est plus technique et plus passionnant qu’avant. J’apprécie le gain d’autonomie pour l’organisation des chantiers de récolte. » 
« Notre conversion bio avec séchoir à foin répond à nos convictions »
Au Gaec Louverné, en Mayenne. Être en phase avec leurs convictions et les attentes sociétales tout en améliorant l’autonomie de l…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière