Aller au contenu principal

Le prix du lait bio rejoint celui du lait conventionnel

Ce printemps, le prix du lait bio moyen tourne autour de 400 € les mille litres, comme le prix du lait conventionnel. Avec certaines laiteries, le prix bio sera inférieur au conventionnel sur avril et mai. Un phénomène qui devrait se limiter au printemps. 

Le prix du lait bio rejoint celui du lait conventionnel
© Institut de l'élevage

Comme chaque année, le prix du lait bio sera au plancher en avril et en mai. Le prix bio est très saisonnalisé, pour inciter les éleveurs laitiers à ne pas concentrer leur production laitière sur le printemps, et à la répartir sur le reste de l'année.

Mais en avril et mai 2022, il sera dépassé par le prix du lait conventionnel dans certaines laiteries. En effet, le prix du lait bio moyen a commencé à s'éroder l'an dernier. En ce début d'année, « les quatre principaux collecteurs (Biolait, Lactalis, Sodiaal et Agrial), qui représentent 70% de la collecte nationale bio, appliquent des baisses comprises entre 5 et 15 €/1000 l par rapport à l'an dernier. La plupart des opérateurs secondaires maintiennent le prix », précise l'Institut de l'élevage. En février (dernier chiffre publié par FranceAgriMer), le prix bio moyen standard (38 de TB et 32 de TP) affichait une baisse de -3 €/1000 l à 469 €. Dans le même temps, le prix du lait conventionnel moyen a nettement progressé. En février, il atteignait 382 €, soit une hausse de 55 €/1000 l. Rappelons que l'écart entre les deux prix était de l'ordre de 134 €/1000 l en 2021 en faveur du bio.

A partir du mois de juin, le prix du lait bio remonte, pour atteindre son point haut à l'automne. L'écart de prix entre le bio et le conventionnel devrait à nouveau se marquer en faveur du bio pour le second semestre.

La production bio croît moins vite

La baisse du prix du lait bio reflète la crise de déconsommation des produits laitiers biologiques, alors même que la production laitière bio continue d'augmenter. Le Cniel indique qu'en 2021, la collecte bio a connu une croissance de +11% par rapport à 2020, pour atteindre 1,27 million de tonnes (5,2% de la production de lait de vache France). Le nombre de livreurs bio en janvier 2022 était de 4 067 exploitations (3892 en janvier 2021). « En janvier et février 2022, la hausse de la collecte n'était que de +4%, pointe l'Institut de l'élevage. Un ralentissement notamment lié à la flambée du prix des aliments achetés. Mais aussi à une moindre hausse du nombre d'exploitations collectées en bio. » Les laiteries ont en effet mis sur pause les conversions depuis un an. Enfin, la rumeur dans les campagnes évoque des déconversions. Cela reste à confirmer par les statistiques.

Heureusement pour le prix bio, l'effet de la crise de surproduction est atténué par la très bonne tenue des cours des produits industriels sur le marché du lait conventionnel. Cela limite le coût des déclassements du bio vers le conventionnel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-François et Olivier Glinec, avec Groupie, croisée montbéliarde de 11 ans, fille de la doyenne du troupeau de 16 ans.
« Nos vaches font en moyenne 7,5 lactations »
Dans le Finistère, avec un système très économe, le troupeau du Gaec de Trevarn bat tous les records de longévité. Si le niveau d…
Dans le dispositif en bandes de la ferme de Saint-Hilaire-en-Woëvre, le semis sous couvert de méteil d’automne est l'itinéraire qui a le mieux fonctionné.
Deux pistes prometteuses pour rénover une prairie sans glyphosate et sans labour
Semis sous couvert de méteil d’automne ou après un colza fourrager de fin de printemps sont deux itinéraires techniques…
Un nouvel essai est actuellement en cours à Derval sur une vingtaine de génisses de première année pour mesurer s'il y a un gain de temps de travail avec la clôture virtuelle.
« Nous avons testé les clôtures virtuelles sur les génisses »
La ferme expérimentale de Derval a expérimenté à l’automne 2020 et au printemps 2021 les clôtures virtuelles Nofence sur une…
Les niches avec courettes sont une solutions pour se conformer au nouveau règlement bio.
En bio, ils ont trouvé des solutions pour faire sortir leurs veaux non sevrés
Installation de niches collectives ou ouverture vers l’extérieur de la nurserie, deux élevages de Loire-Atlantique ont réalisé…
Suite au passage à la méthode Single Step, les éleveurs devront modifier leurs critères de choix de taureaux.
Sélection génétique : Avec la nouvelle méthode Single Step, un taureau montbéliard sur deux sort du Top 100 en lait
En montbéliarde, le lait et la longévité sont les caractères les plus impactés par le passage au Single Step. Il faudra en tenir…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière