Aller au contenu principal

Le futur comté encadrera plus son modèle

L'organisme de défense et de gestion du Comté, le CIGC, a adopté ses propositions pour le futur cahier des charges du Comté.

fromage AOP comté
© Cidil - Archives

La phase de discussion avec les pouvoirs publics nationaux et européens démarre et peut prendre entre 12 et 18 mois. Parmi les propositions, la production des exploitations est limitée à 1,2 million de litres par an. D'autres éléments complémentaires sont à définir. "Nous voulons mettre aussi un critère humain", indique Alain Mathieu, le nouveau président du CIGC. La productivité maximum du troupeau est limitée à 8 500 l/vache (en moyenne lait livré). Il faut au moins 1,3 ha d'herbe par vache laitière au lieu de 1. Et 50 ares de pâturage disponible dans un rayon de 1 à 1,5 km autour du point de traite. Au moins 5 espèces prairiales doivent être présentes au semis. Les prairies naturelles représentent au moins 50% de la surface en herbe. L'affouragement en vert est fortement contraint : il ne peut débuter avant le 1er juin et est limité à 75 jours. Il est soumis à déclaration préalable et n'est permis que pour un repas par jour. L'ensilage est interdit sur toute l'exploitation. 70% minimum du fourrage doit être issu de l'exploitation.

Fermes familiales, pâturage, biodiversité...

"Cet ensemble de nouvelles exigences traduisent la volonté de garder des fermes familiales et sociétaires, et de réaffirmer la place du pâturage", insiste Alain Mathieu. Dans le même état d'esprit, l'encadrement de la croissance des ateliers de transformation a été acté, "pour garder des ateliers nombreux et divers, reflets de la diversité des savoir-faire et des comtés, mais aussi pour préserver la gouvernance des fruitières".

Pour garantir le bien-être des animaux, il sera écrit qu'il faut "une place par vache pour manger et se coucher (au moins 6 m2)". De nouvelles mesures ont été prises pour l'environnement : le plan d'épandage individuel sera obligatoire et le plan de fumure généralisé. Les épandages de lisier seront possibles à partir d'un cumul annuel de températures positives de 200°C. "Pour les haies, il n'y aura pas de mesures dans le cahier des charges, mais la filière y travaille. Des démarches sont déjà en place entre fruitières et associations environnementales et fédérations de chasseurs."

Rappelons par ailleurs que la Commission européenne a validé début juin la demande du CIGC d'intégrer la mention "le robot de traite est interdit" dans le cahier des charges du Comté réactualisé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Gaël et Lucia Fortin ont quitté la Vendée pour se ré-installer en Loire-Atlantique. « Ce n’est pas le parcours le plus simple, mais aujourd’hui nous ne regrettons pas ce choix. » © E. Bignon
« J’ai préféré me ré-installer sur une autre ferme »
Suite à une mésentente, Gaël Fortin a quitté l’exploitation familiale en Vendée et s’est ré-installé dans un département voisin,…
Benoît et Xavier Bonnet, cousins et associés du Gaec de la Chevade. « Nous intervenons tout l’hiver pour mener la lutte contre les campagnols. » © B. Griffoul
« Le matin, nous aimons nous lever pour aller nous occuper de nos vaches, brebis et céréales »
Dans le Cantal, à 1 000 mètres d'altitude, le Gaec de la Chevade mêle production laitière, viande ovine et céréales. Conduite…
Après la mort de 400 bovins : l'arrêt du parc éolien est préconisé pendant dix jours
La commission d’enquête mandatée suite aux troubles sur deux élevages laitiers proches du parc éolien des Quatre Seigneurs, en…
Monnaie
Prix du lait : la grande distribution annonce plusieurs accords tarifaires 2021
A 385 ou 386 euros les 1000 litres, toutes primes confondues : c'est le prix du lait que Lidl, Carrefour et Système U annoncent…
Imposante structure de 25 m de haut et de 6,10 m de diamètre, le silo tour date de 1978. © B. Griffoul
"Notre ensilage d'herbe est stocké en silo tour"
Dans le Cantal, le Gaec de la Chevade dispose d'un silo tour de 800 m3 pour stocker l'ensilage d'herbe. Ce système permet aux…
Évolution des résultats courants par UMO exploitant des systèmes bovins lait279 exploitations des réseaux d’élevage Inosys © Source : GEB-Institut de ...
Des estimations de revenus 2020 en baisse dans tous les systèmes laitiers des réseaux d'élevage
D’après les estimations réalisées sur les fermes laitières des réseaux d’élevage Inosys, le revenu baisse de 500 à 10 800 euros…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière