Aller au contenu principal

Lait bas carbone : Sodiaal propose une prime de 1 à 5 € les 1000 litres

C'est la première fois qu'une laiterie française propose une prime sur le prix du lait destinée à tous les éleveurs collectés pour rémunérer leurs efforts de réduction de leur empreinte carbone. L'objectif : emmener tous les adhérents dans un parcours carbone et répondre aux engagements de Sodiaal. 

La prime durabilité de Sodiaal est en deux volets : "émissions" et "biodiversité"
La prime durabilité de Sodiaal est en deux volets : "émissions" et "biodiversité"
© Sodiaal

La coopérative laitière Sodiaal (9007 exploitations - 4,3 milliards de litres de lait collectés) a pour objectif de réduire de 20% l'empreinte carbone brute (les émissions) par litre de lait chez ses adhérents entre 2019 et 2030, et de le montrer à ses clients. « L'empreinte n'a baissé que de 3,9% entre 2019 et 2022. Il nous faut donc accélérer », plante Florence Quioc-Monot, directrice générale amont de Sodiaal.

Sodiaal avait déjà un dispositif d'aide aux diagnostics : un autodiagnostic SelfCO2 ou un Cap'2ER dont elle assure le suivi technique et une aide à l'investissement dans la micro méthanisation.

84% des exploitations peuvent déjà obtenir la prime

Après cette première étape, la première coopérative laitière de France engage une deuxième étape avec une prime aux mille litres. « La prime durabilité est ouverte à l'ensemble des adhérents de la coopérative, expose Anne-Sophie Delassus, éleveuse et administratrice Sodiaal. Elle sera basée sur le bilan carbone de chaque exploitation calculé grâce à l'outil SelfCO2. Selon ses résultats sur un volet "émissions" et un volet "biodiversité" (surface en haies et prairies permanentes/SAU), une exploitation pourra bénéficier jusqu'à 5 €/1000 l de prime. Aujourd'hui, 84% des exploitations peuvent obtenir entre 1 et 5 €/1000 l. Les autres 16% n'ont soit pas rempli leur Route du lait connectée, soit n'ont pas encore dépassé les seuils minimum de déclenchement de la prime : émettre moins de 1 kgeqCO2/l lait et/ou détenir plus de 50% de surface en haies et prairies permanentes sur la SAU. Nous espérons qu'ils seront motivés pour aller la chercher. »

Autre point : la prime récompense les efforts déjà accomplis et encourage à poursuivre la mise en place de leviers de réduction de l'empreinte carbone nette (émissions - stockage).

Un réseau de fermes pilotes se construit

En parallèle, Sodiaal développe un réseau de fermes pilotes. De douze fin 2023, la coopérative souhaite atteindre une cinquantaine d'exploitations à horizon 2026. Ces fermes pilotes pourront tester des solutions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. En 2024, seront notamment testés des additifs alimentaires, comme Bovaer, qui permettent de réduire les émissions de méthane entérique.

« Une troisième étape sera d'aller chercher des fonds extérieurs pour rémunérer davantage les efforts de réduction de l'empreinte carbone nette des élevages, annonce Frédéric Chausson, directeur développement durable chez Sodiaal. Nous sommes au début de l'histoire de la valorisation des efforts des éleveurs par nos clients, qui nous demandent de plus en plus de prouver notre baisse d'empreinte carbone. »

Les plus lus

Eleveur veau moins de quinze jours niche individuelle
Veaux laitiers : « Je ne connais ni les diarrhées ni les problèmes pulmonaires »

À la SCEA des vertes prairies, en Seine-Maritime, Nicolas Banville concentre ses efforts sur la préparation au vêlage et la…

Pièce de monnaie
Prix du lait : Sodiaal payera 485 €/1 000 l pour 2023 en conventionnel

En conférence de presse le 4 avril, Damien Lacombe, président de Sodiaal, a annoncé 14,4€/1000 litres de ristournes pour les…

Deux stalles de robot de traite GEA
Robot ou salle de traite, les indicateurs à calculer pour bien choisir

Les tensions sur la main-d’œuvre poussent de nombreux éleveurs à sauter le pas des robots de traite. Pourtant le retour sur…

Éleveuse veaux pouponnière
« J’utilise zéro antibiotique pour élever mes veaux laitiers »

Dans les Côtes-d’Armor, le Gaec Restquelen enregistre 3,3 % de mortalité périnatale sur les quatorze derniers mois. Les…

veaux en igloo individuel
Les bons gestes pour des veaux laitiers en pleine forme dès la naissance

Il n’y a pas une seule et unique recette pour élever un veau. Ce qui est sûr, c’est que les premiers jours sont déterminants…

Yohann Barbe, président de la FNPL élu le 8 avril 2024
Yohann Barbe, nouveau président de la FNPL : « Nous ne devons plus perdre ni litre de lait, ni actif pour le produire »

Yohann Barbe, éleveur dans les Vosges, a été élu président de la FNPL le 9 avril. Il livre sa feuille de route à Réussir Lait…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière