Aller au contenu principal

Au Gaec des prés verts dans les Côtes-d’Armor
« Je me suis associé pour faire évoluer l’exploitation »

Nicolas Morfouasse s’est associé à un Gaec qui voulait anticiper un départ à la retraite. Il gère aujourd’hui seul avec un salarié 1,1 million de litres de lait produits.

En 2010, l’élevage de Nicolas Morfouasse avait atteint un bon rythme de croisière. Après le départ de ses parents du Gaec familial, cet ancien contrôleur laitier avait réussi à mettre en place un système qui lui permettait de produire seul 350 000 litres de lait sur une soixantaine d’hectares. « Avec de la main-d’œuvre temporaire pour des week-ends et des vacances, et en supprimant la traite du dimanche soir », précise-t-il. Il aurait pu continuer sur sa lancée. Mais ce n’était pas dans son tempérament. « Je souhaitais faire évoluer l’exploitation. À 40 ans, je ne voulais pas m’endormir sur mon système, j’avais besoin de bouger pour me motiver dans mon travail. Et je voulais aussi me dégager plus de temps. » Aussi, quand, lors d’une réunion, un éleveur lui dit qu’il cherche un associé pour préparer son départ à la retraite en 2014 et prendre en main l’atelier laitier, l’idée d’une association émerge.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Magalie Lelong. « Grâce aux robots, je peux consacrer plus de temps aux vaches. Je les connais aussi bien que quand j’étais en salle de traite. »
« Avec un robot, c’est 360 jours de bonheur par an »
Au Gaec de la Rue, dans la Manche. Ayant 700 000 litres de lait en plus à produire et 160 vaches à traire, les associés ont opté…
Quelle que soit la longueur de coupe, elle doit être franche pour ne pas défibrer le maïs, et les grains doivent être pulvérisés pour optimiser leur digestion et limiter le gaspillage d’amidon.
Gare aux effets de mode sur la longueur de coupe des ensilages de maïs
Brins courts, brins longs… Le choix de la longueur de coupe est propre à chaque élevage. Il n’y a pas de recommandation…
L'aide couplée aux UGB bovins lait et mixtes sera de 57 €/UGB, avec un plafond de 40 UGB.
Elevage laitier : Où va la PAC version française ?
Entrer dans les écorégimes sera un enjeu fort pour tous les agriculteurs. Voici les grandes lignes du Plan stratégique français (…
Les trois associés, Hélène et Flavien Servot et Maguy Maury, peuvent gérer seuls le fonctionnement des robots.
Deux robots et du pâturage pour 136 vaches
Le Gaec de la Berquerie, dans la Manche, a conçu son bâtiment et son système pour que les vaches soient toujours libres d’aller…
tourteau stocké à la ferme
Dépendance au soja : La diversification des ressources protéiques s'accélère en filière bovin lait
Répondre à la demande en "zéro déforestation". Réduire l'exposition à la volatilité prix. Améliorer le bilan carbone. La…
La collecte laitière française reculait moins la première semaine de mars : -1,3 % par rapport à 2020.  © J. Chabanne
Prix du lait : la Coopération laitière prévoit une hausse de 13 à 15 €/1000 l sur 2021
«Nous prévoyons une hausse du prix du lait payé aux producteurs adhérents des coopératives de 13 à 15 euros les 1000 litres pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière