Aller au contenu principal

« Je distribue des graines de soja et de pois toastées au robot »

L'hiver dernier, au Gaec de l'Uvry en Meurthe-et-Moselle, les laitières ont été complémentées au robot avec des graines de soja et de pois toastées. Elles corrigent la ration à l’auge constituée majoritairement d’ensilage de luzerne et de maïs.

« Notre installation de stockage dispose de deux cellules, une avec un mélange 50 % soja et 50 % pois, et l’autre avec uniquement des graines de pois pures. Nous n’avons pas pris le risque de stocker le soja en pur en raison de sa teneur en matière grasse. Une fois broyé, il risque de prendre en bloc et d'empêcher l’écoulement dans les vis », témoigne Pierre Valance, l'un des associés du Gaec de l'Uvry en Meurthe-et-Moselle.

Nous avons préféré les toaster afin d’éliminer les facteurs antinutritionnels et d’augmenter la part de protéines assimilables dans l’intestin. Le coût de ce procédé est de 56 €/t. Le toastage améliore aussi la conservation des graines. « Nous gardons facilement les graines de soja toastées et broyées quatre à six semaines, sans problème de rancissement. Les graines sont aussi plus appétentes : nous n’avons presque plus de vache à pousser au robot et nous avons gagné 0,2 traite/VL/j au niveau de la fréquentation. » Les meilleures vaches reçoivent jusqu’à 2,3 kg de soja toasté et 5 kg de pois toasté par jour au robot.

Le TP a été dégradé avec l’introduction des graines

Les laitières ont tourné en moyenne à 26,5 kg de lait/VL/j l'hiver dernier, en cohérence avec la ration distribuée (19 kg d'ensilage de maïs, 23 kg d'ensilage de luzerne, 1,5 kg de triticale, 1,8 kg de graines de soja toastées et 2,1 kg de graines de pois toastées). Le taux butyreux autour de 40 g TB/kg de lait s’est maintenu par rapport aux résultats habituels du troupeau. « En revanche, nous avons constaté une baisse de presque 3 points du taux protéique. Le TP arrivait difficilement à atteindre 30 g/kg malgré un bon équilibre de la ration (95 g PDI/UFL) et un bon état corporel des vaches. Cela s'explique sans doute en partie par le déficit important en méthionine de la graine de soja. Mais il reste néanmoins difficile de conclure, d'autant que nous avons aussi modifié la ration hivernale des laitières en incorporant notamment davantage d'ensilage de luzerne et moins d'ensilage de maïs.

Toutefois, différents essais expérimentaux ont déjà révélé un effet dépressif de la graine de soja sur le TP, mais moins marqué ! », conclut Pierre Valance.

 

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Monique Provost, éleveuse en Loire-Atlantique « Depuis cinq ans, je nourris mes veaux au lait entier jusqu’au sevrage une seule fois par jour, du lundi au samedi."
« Mes veaux reçoivent six buvées de lait entier par semaine »
Monique Provost, éleveuse en Loire atlantique se simplifie la vie en distribuant du lait entier à ses veaux une fois par jour,…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Pierre Guillemine, du Gaec de la Bouhardière, dans l’Orne. « Élever les veaux dans un environnement sain - humidité et température - est selon moi le premier facteur de réussite. »
« La gestion pointue des petites génisses permet d’assurer de bonnes croissances »
Plan lacté poussé, passage précoce à l’alimentation solide, ambiance améliorée… Au Gaec de la Bouhardière, dans l’Orne, tout…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière