Aller au contenu principal

Covid-19
France OP Lait réagit au dispositif de réduction de volume demandé par le Cniel

[Coronavirus] France OP Lait partage l’intérêt de l'action du Cniel permettant une compensation financière de la réduction volontaire de la production, mais déplore néanmoins l’absence de toute concertation en amont de cette décision.

Pour France OP Lait, «les OP sont des acteurs économiques responsables. C’est avec elles, et elles seules, que doivent se discuter les ajustements nécessaires sur les volumes et sur les prix.»
© Charly Triballeau/Commission européenne /AFP

Par la voie de son Secrétaire Pierre Moineau, France OP Lait affirme que «les OP sont des acteurs économiques responsables. C’est avec elles, et elles seules, que doivent se discuter les ajustements nécessaires sur les volumes et sur les prix.» Nous vous livrons le communiqué que vient de publier l'organisation.

Face à la situation inédite de la crise du COVID-19, le CNIEL a pris la décision le 20 mars dernier de veiller «(...) à atténuer le pic de production printanier par un lissage impliquant tous les acteurs de la filière». Sans attendre la décision de la Commission européenne, le CNIEL a annoncé une indemnisation de 320 € / 1000 litres pour une baisse de production volontaire comprise, sur le mois d’avril 2020, entre 2 et 5%.

France OP Lait partage l’intérêt d’une telle action, permettant une compensation financière de la réduction volontaire de la production. France OP Lait déplore néanmoins l’absence de toute concertation en amont de cette décision. Les OP n’ont également aucun rôle dans la mise en œuvre de ce dispositif alors même qu’elles ont pour mission d’adapter l’offre à la demande en vertu de la réglementation européenne. La mise en œuvre de la réduction de la production sera individuelle entre les producteurs et les industriels, puis avec le CNIEL. La vigilance est toujours de mise sur les effets d’aubaine portant des coups à l’organisation économique des producteurs, même quand les intentions sont louables! D’ailleurs, à peine le dispositif de réduction des volumes du CNIEL annoncé, de nombreux industriels ont complètement décroché des accords ou des contrats avec les OP en imposant unilatéralement et brutalement des réductions de prix.

Pour France OP Lait, cette attitude est inadmissible, et révélatrice d’abus qui ne doivent pas rester sans réponse. Plus que jamais en période de crise, les producteurs de lait ont besoin d’une organisation forte qui les protège des déséquilibres dans les relations commerciales. L’épisode sanitaire actuel ne saurait devenir le prétexte à la mise en place d’une zone de non droit, où les accords et les contrats pourraient être bafoués en toute impunité.

 

Lire aussi [Covid-19] Détails du dispositif de régulation demandé par l'interprofession laitière

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
Les associés et salariés du Gaec de la Branchette se sont organisés avec une grande polyvalence pour faciliter la répartion du travail et le remplacement. © Gaec de la Branchette
Au Gaec de la Branchette, près de 1,4 million de litres de lait bio pilotés au plus juste
En Ille-et-Vilaine, les cinq associés du Gaec de la Branchette produisent 1,360 million de litres de lait bio avec 180 vaches. Si…
dépotage à Méautis, Manche
Maîtres laitiers du Cotentin accélère sur le e-commerce
Le groupe coopératif normand Maîtres laitiers du Cotentin (MLC) démarre un partenariat avec C'est qui le patron…
Matthias Frei, éleveur en Gaec dans les Vosges
"A cause des sécheresses, nous élevons moins d'animaux"
Matthias Frei, en Gaec dans les Vosges avec des vaches laitières et allaitantes, témoigne d'un été qui pénalise encore les…
L'effet sur la production de lait s’expliquerait, d’après des essais réalisés en station expérimentale, par l’augmentation de la matière sèche ingérée. © A. Conté
[Acides aminés] Boostez l’efficacité protéique de la ration des vaches laitières
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés. Elle permet un gain de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière