Aller au contenu principal

Fonterra introduit un paiement pour le lait durable

En Nouvelle-Zélande, la coopérative Fonterra annonce qu'à partir du 1er juin 2021, elle mettra en place deux paiements en plus du prix de base, pour accompagner les éleveurs engagés sur des mesures environnementales, pour le bien être animal et la qualité du lait.

logo de Fonterra
© Fonterra

Il y a une demande croissante dans le monde entier pour du lait durable, rapporte la coopérative Fonterra dans un communiqué de presse.

A partir du 1er juin 2021, Fonterra met en place un paiement additionnel du lait, en plus du prix de base, avec deux niveaux d'exigence. La prime peut monter jusqu'à 10 centimes de dollars néo-zélandais par kilo de matière sèche, sur tous les volumes de lait livrés.

Lire aussi : Fonterra relève son prix du lait prévisionnel

Une première étape "Te Putake" (racines en Maori) donnera une prime de 7 c NZD/kgMS aux exploitations qui répondront notamment à des objectifs environnementaux (surplus d'azote acheté < 138 kgN/ha ; filière de collecte et traitement de déchets plastiques et chimiques ; pas de rejet d'effluent dans l'eau ; autonomie d'au moins 80% d'aliments cultivés à la ferme) et bien être animal (engagement dans un plan de suivi du troupeau avec le vétérinaire).

Une seconde étape "Te Puku" (la colline en Maori) donnera une prime de 3 c NZD/kgMS aux exploitations qui livreront un lait de qualité excellente sur au moins 30 jours de la saison. Une déduction est prévue sur le prix des laits qui présentent des anomalies en termes de qualité.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Dans le Cantal, une récolte de seigle forestier dans une vieille prairies de dactyle. © V. Vigier
Dans le Cantal, 1 400 hectares de méteil semé dans des prairies vivantes
Le sursemis de méteil permet de régénérer des prairies dégradées sans les retourner. Retour d'expérience.
Avec 103 animaux pour deux stalles, le robot n’est pas saturé. La fréquentation du groupe des primipares est très bonne. © P. Arzul
[Premières lactations] Comment expliquer la sous-production dans cet élevage ?
Dans cet élevage robotisé, le travail sur les génisses paraît optimisé et pourtant il manque 4 kg de lait sur les premières…
« Nous sommes sur des années de mutations avec une prise de risques économiques, admettent Nicolas, Olivier et Vincent (de gauche à droite). Mais le choix d'être bien dans notre métier de paysan en innovant nous fait accepter d'avoir moins de prélèvements sur ces deux années. »  © Gaec La Niro
« En bio, nous faisons le pari de vivre à trois avec 80 hectares, 50 vaches et 3 hectares de légumes »
En Vendée, le Gaec La Niro vient d'installer un troisième associé, et d'investir dans un séchoir en grange thermosolaire. Son…
Aurélien Perret. « Dès que l’on a une fenêtre météo, on sait que le matériel est prêt sous le hangar et qu’on peut démarrer ! » © M. Coquard
« Nous avons notre propre ensileuse d’occasion »
Le Gaec de la Buissonnière, dans le Rhône, récolte l’herbe avec une ensileuse d’occasion achetée en copropriété. Cette solution a…
Les 35 éleveurs du collectif invitent les consommateurs à emprunter les ribines (petits chemins en gaélique) pour renouer le contact avec les agriculteurs.   © S. Duparc
En Ille-et-Vilaine, 35 éleveurs laitiers se lancent dans la création d'une fruitière
Pour mutualiser les contraintes que sont les investissements et le travail supplémentaire liés à la transformation du lait, 35…
Ludovic Serreau, du Gaec des Chesnaies, en Indre-et-Loire, a conçu une dérouleuse de clôture « maison » montée sur quad. © E. Bignon
Une dérouleuse de clôture « maison » montée sur quad
En Eure-et-Loir, le Gaec des Chesnaies est passé en pâturage tournant dynamique. Ludovic Serreau a conçu une astuce qui facilite…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière