Aller au contenu principal

Eurial face à la crise du Covid-19: "Nous sommes fiers d'avoir pu collecter la totalité du lait"

Mi-mars, le pari était loin d’être gagné avec des taux d’absentéisme alarmants sur plusieurs sites , mais aussi à l’incendie qui avait ravagé la moitié de l’usine de Mozarella du groupe en février dernier

« Nous sommes très fiers d’avoir pu collecter la totalité du lait de nos adhérents », se félicite Bertrand Rouault, directeur général d’Eurial (branche lait d'Agrial) Lors d’un webinaire d’Idele du 3 juin sur les filières laitières européennes face au crash-test du Covid-19. Un « succès » du à la mobilisation de toutes les équipes et à une baisse de la collecte en avril  (près de 2 millions de litres). Mi-mars, le pari était loin d’être gagné avec des taux d’absentéisme alarmants sur plusieurs sites suite à la crise du Covid-19, mais aussi à l’incendie qui avait ravagé la moitié de l’usine de Mozarella du groupe en février dernier. Si « aucun litre n’a été jeté » , « les pertes ont été considérables » : « personne n’était préparé » et il a fallu dégager les stocks de produits périssables (de crème par exemple) constitués à tous les niveaux de la chaîne.

Un vrai chamboule-tout pour les destinations des produits

Côté transformation, l’entreprise a du s’adapter à « un vrai chamboule tout pour les destinations des produits »  suite à la disparition brutale du marché de la RHD partout en Europe. Eurial a perdu 75% de son CA sur ce marché du 15 mars au 11 mai. « Il n’a pas été toujours été possible de faire un transfert de la RHF vers la GMS pour des questions de volume, de packaging ou de nature de produit,» explique-t-il. La forte demande en GMS sur les produits de commodités n’a pas permis de compenser l’effondrement de la RHD et la baisse à l’export. « Certaines destinations en Asie ont bien fonctionné, notamment la Chine grâce au décalage de l’épidémie ; d’autres en revanche , notamment le Moyen-Orient, ont sous-performé ».

L’interprofession a « bien fonctionné » qu’il s’agisse de la mise en place du dispositif de modération de la collecte ou de l’aide apportée pour gérer les problèmes soulevés par l’épidémie : consignes sanitaires, saga des masques,  épandage des boues de station d’épuration, mise en route de l’aide au stockage privé…

Au-delà de la mise au chômage partiel des équipes commerciales pendant trois mois, du recours au télétravil des équipes supports, la crise du Coid-19 a rendu nécessaire un plan de réduction des frais fixes (notamment la publicité)  et un plan de réduction des investissements pendant deux mois. « Pour l’instant, la baisse du prix du lait reste limitée : on a eu peur, on a pensé à l’intervention en allant jusqu’à acheter des sacs (NDLR pour la poudre)mais aujourd’hui on n’imagine pas les utiliser,» rassure Bertrand Rouault.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Ferme des 1000 vaches: les porteurs du projet déboutés par le Conseil d'Etat
Dans une décision rendue le 23 septembre, le Conseil d’État a rejeté le pourvoi de la société exploitant la ferme des 1000 vaches…
Le chantier du nouveau bâtiment pour les vaches taries du Gaec Losser.
« Avec la hausse des prix des matériaux, notre nouveau bâtiment coûte 20 % plus cher que prévu »
Alexis Losser, un des quatre associés du Gaec Losser, en plaine d’Alsace dans…
« Avec la bio, nous vivons bien avec 60 vaches à 8 500 litres »
« Avec la bio, nous vivons bien avec 60 vaches à 8 500 litres »
Dans la Loire, le Gaec des Gauds a réussi sa conversion bio, sans baisse de productivité laitière, mais avec une profonde…
La collecte des cinq principaux bassins exportateurs a été moins dynamique en juillet, comparée au printemps.
Des marchés laitiers fermes en lait conventionnel
À la mi-septembre, les cotations des produits laitiers se redressent.
Le robot d'alimentation sur roues alimenté par une cuisine revient, pour un troupeau de 300 VL, plus cher qu'une remorque mélangeuse ou qu'une désileuse automotrice, selon l'étude.
Combien coûte un robot d’alimentation aux 1000 litres de lait ?
L’enquête sur l’automatisation de l’alimentation en élevage bovin, publiée en 2020 par l’Idele et les chambres d’agriculture des…
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable

« Fini les bâches en plastiques qui font perdre un temps fou et causent de nombreuses difficultés à chaque fois qu'…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière