Aller au contenu principal

« Entre deux prairies, je sème du colza fourrager »

© Idele

Alain Kervern, éleveur dans les Côtes d'Armor

« J’ai un système essentiellement basé sur le pâturage. Les soixante vaches de l’exploitation disposent de 60 ares accessibles par vache. Quand je dois renouveler une prairie temporaire, je sème un colza fourrager en mai. Les vaches peuvent alors le pâturer l’été, environ deux mois après le semis, et en début d’automne, je sème la nouvelle prairie. Le colza a l’avantage de capter l’azote libéré lors du retournement de prairie. Sa racine pivotante structure le sol compacté après des années de pâture. Ses racines sont profondes et agissent comme une vraie perceuse !

Le colza s’intercale très bien entre deux cultures. Après la moisson, il m’arrive aussi parfois d’effectuer un semis d’été. Le colza se développe rapidement et étouffe les adventices. Avec un peu de chance, s’il pleut après la récolte des céréales, un pâturage au fil avant possible dès septembre.

Le colza fourrager fournit 4-5 tMS/ha. C’est une culture facile à conduire et peu coûteuse. Je ne fertilise pas et la semence me revient à 80 €/ha avec une densité de 10 kg/ha. Je sème à 2 cm de profondeur avec un semoir en ligne traditionnel. Il faut une terre assez fine. Je travaille avec un outil à dent pour avoir une terre assez fine, et je rappuie bien le sol.

Le colza est riche en feuilles et appétent. Il présente de bonnes valeurs alimentaires (ndlr : 12,7 % MS, 0,91 UFL/kg MS 19,8 % MAT au stade feuillu). Je le fais pâturer au fil avant, en avançant tous les jours. Il faut le rationner (5 kg MS/V/j maxi) car c’est laxatif et il y a des risques de météorisation. Je limite à deux à trois heures de pâturage maximum, en complément d’une autre prairie. Je n’ai jamais eu de problème. Par contre, je fais une transition progressive pour habituer les vaches. Le fil évite aussi le gaspillage. Comme la plante est assez haute et cassante, si les vaches laitières se couchent dessus, le colza ne se relève pas.

Sa racine pivotante structure le sol des prairies compactées

J’évite de sortir les vaches dans le colza si les sols sont peu portants et humides. Et si la parcelle en colza est trop éloignée, je sors la taarup pour affourager en vert.

Sur le lait, le colza augmente le TP d’un bon point. La production a aussi tendance à augmenter un peu. Par contre, je n’ai rien observé pour la matière grasse. Le seul inconvénient que je vois, c’est l’odeur que prend le lait. Il sent le chou. »

 

Les plus lus

éleveurs  avec leur troupeau au pâturage
« Nous dégageons 74 000 € de revenu disponible à deux en bio avec 36 vaches laitières »
Au Gaec du Bourguet, dans l’Aveyron, Camille et Lénaïc Vabre ont fait le pari osé de s’installer à deux sur une petite structure…
Christophe Baudoin, 36 ans, et son frère Vincent, 40 ans, ne craignent pas d’essayer de nouvelles pratiques pour produire plus de lait et maîtriser les charges.
« Avec un seul robot, nous produisons 1 million de litres de lait »
Le Gaec des sapins, en Loire-Atlantique, produit 1 million de litres de lait avec 83 vaches et un seul robot tout en…
Jérôme Curt, éleveur à la ferme du trèfle.
Bâtiments pour bovins : « Notre stabulation se rapproche du plein air »

La Ferme du trèfle, dans l’Ain, a monté un bâtiment novateur axé sur le bien-être animal. Pad cooling, toiture en Bartic,…

Selon Cyril Bapelle, vétérinaire nutritionniste (à gauche), « il faut réfléchir la gestion des mycotoxines en particules ingérées par vache et par jour ».
Mycotoxines : « Nous avons perdu 4 litres de lait par vache »

Dans la Manche, Romain Boudet, installé en individuel, a vu ses résultats techniques chuter après l’ouverture du silo de maïs…

Sylvain Tola, éleveur dans la Loire, et ses vaches montbéliardes au pâturage en mars
Prairie : « Dans la Loire, mes 65 vaches pâturent tout l’été sur 22 hectares »

Le dactyle, la luzerne, le lotier et six autres espèces composent les prairies des vaches laitières de Sylvain Tola, dans la…

Robot de traite : quel gain de production laitière lors du passage de la salle de traite au robot ?

Le passage de la salle de traite au robot de traite s’accompagne d’un gain de production par vache laitière. À paramètres…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière