Aller au contenu principal

En juin, les prairies durement touchées par la chaleur

Après un mois de juin très chaud et des précipitations hétérogènes début juillet, les sols s’assèchent partout. La pousse de l’herbe est diversement impactée selon le type de sol, les épisodes pluvieux et l’exploitation de l’herbe.

Globalement, les foins ont pu être récoltés dans de bonnes conditions.
Globalement, les foins ont pu être récoltés dans de bonnes conditions.
© Réussir

Juin 2022 est - avec une moyenne nationale de 21,2°C - le deuxième mois de juin le plus chaud depuis le début du XXe siècle, rappelle l’Institut de l’élevage dans une publication sur l’état des prairies en juin et début juillet. Parallèlement, il se classe parmi les dix mois de juin les plus pluvieux depuis 1959. Mais, se cache une importante diversité entre les régions.

Le déficit pluviométrique est marqué sur le Sud-Est. Des zones de déficit sont également à noter dans l’extrême Nord des Hauts de France ou encore dans le Calvados. Les régions copieusement arrosées – jusqu’à 1,5 à 3,5 fois les normales – l’ont été par des pluies intenses sur de courtes périodes qui sont généralement peu efficaces pour la végétation. Enfin, juin 2022 est le mois de juin le plus foudroyé depuis 1997. Des orages ont été accompagnés de fortes rafales de vent et de chute de grêle.

Beaucoup de pluies peu efficaces

Au 1er juillet, les sols superficiels étaient donnés plus secs que les normales (moyenne sur 1991 – 2020) sur le Sud-Est, le long de la Manche, une large partie des Pays de la Loire, du Grand Est, une partie du Sud-Ouest. Ils sont plus humides là où les pluies ont été très abondantes fin juin. « Cet excédent est toutefois temporaire et les sols s’assèchent à nouveau à partir de début juillet », pointe l’Idèle.

L’Institut de l’élevage rappelle également que 180 arrêtés de restriction de l’usage de l’eau de niveau "crise" concernent les eaux superficielles et 37 les eaux souterraines. Ils se situent principalement en Pays de la Loire, Poitou et dans le Centre.

Allonger le temps de retour dans les paddocks en été

Pour la pousse de l’herbe, la situation dépend beaucoup du contexte pédoclimatique de la ferme. L’Idèle rappelle les conseils d’été pour préserver ses prairies, afin qu’elles puissent bien repartir à la faveur du retour des pluies et de températures plus clémentes : ne pas exploiter une herbe trop basse (sortir du paddock à 6-7 cm) et allonger le temps de retour avant pâturage. « Avec une croissance autour de 15 – 20 kgMS/ha/j, le temps de retour devrait se situer entre 5 et 6 semaines. »

En Europe

Hors de France, la sécheresse et la chaleur ont aussi marqué nos voisins espagnols et portugais ainsi que le nord de l’Italie. L’est de l’Allemagne, l’ouest de la Pologne, une partie de la Slovaquie et de la Hongrie, l’ouest de l’Ukraine ont souffert de déficit pluviométrique, et une partie de la Roumanie souffre de sécheresse.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les betteraves fourragères sont majoritairement mélangées à de la paille, du foin ou de l’ensilage de maïs.
Les éleveurs laitiers sont de plus en plus séduits par la betterave fourragère
La betterave fourragère assure une sécurité alimentaire à l’élevage, tant en volume qu’en valeur nutritionnelle. Quelle que soit…
Dans les conditions climatiques actuelles, de nombreux chantiers de récoltes de maïs commenceront avant le 15 août.
Les récoltes de maïs fourrage ont déjà commencé
Les premiers chantiers d’ensilage de maïs fourrage ont déjà débuté.
En aménageant une ancienne grange en escape game, Romain Soucaze entend attirer un nouveau public sur sa ferme où il vend du lait cru et du beurre.
Un escape game à la ferme
Enfermés dans une ancienne grange, les visiteurs de la ferme « Chez Sancet » découvriront au fil des énigmes la tradition…
La FNPL promet des manifestations si le prix du lait n’augmente pas à la rentrée
Le syndicat met la pression sur les distributeurs : si le prix de la brique de lait n’augmente pas d’ici le 1er
La proximité des exploitations facilite les collaborations entre éleveurs et céréaliers
Contractualisez-vous avec des céréaliers pour sécuriser vos stocks ?
Des synergies sont possibles entre exploitations d’élevage et de grandes cultures. Cette coopération peut notamment vous…
La part de marchés de la marque Candia dans le rayon des lait de consommation s'élève à 17,5% (+0,2%/2020)
Un résultat en hausse pour Sodiaal mais encore loin de ses ambitions
Après une année tout juste à l’équilibre, la coopérative affiche en 2021 un résultat courant de 10 millions d’euros pour un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière