Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

En lait bio, des revenus qui vont du simple au triple

Une étude des Cerfrance d’Auvergne-Rhône-Alpes montre de grandes disparités de performance économique au sein des exploitations bio, liées en grande partie au coût alimentaire.

« Vendre du lait dans une filière biologique ne suffit pas à obtenir de bons résultats économiques », révélaient les Cerfrance de l’Alliance Massif central et Synergie Sud-Est lors du dernier Sommet de l’élevage. Une étude portant sur 86 exploitations bio d’Auvergne-Rhône-Alpes (données 2017) montre une très grande diversité de performances. Le groupe a été segmenté selon le ratio valeur ajoutée/produit hors primes, qui mesure l’efficacité économique indépendamment de la taille de la structure, des subventions et des investissements récents. Entre le quart inférieur et le quart supérieur, l’écart d’EBE va du simple au double (67 000 € en moyenne pour 225 500 litres de lait vendu) et l’efficacité économique (EBE/produit brut) grimpe de 20 points (39 % en moyenne). Quant au revenu disponible/UTH, il va du simple au triple (39 000 € en moyenne).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les routes à 90 km/h seront-elles interdites aux engins agricoles ?
Machinisme
Le retour à une limitation à 90 km/h de certains axes routiers 2 x 1 voie sans séparateur central proscrit les véhicules lents.
Benoit Rubin, Institut de l'élevage © A. Conté
Création de valeur: « l’implication des éleveurs laitiers dans les démarches de différenciation est déterminante »
Entretien avec Benoit Rubin, de l’Institut de l’élevage, suite à une étude menée sur les stratégies de différenciation…
Avec un ensilage d’herbe à 30% MS et un prix des conservateurs entre 2 à 3 €/tMS brute, le retour sur investissement est de un pour un.  © C. Pruilh
Ensilage d'herbe : quel est l'intérêt économique des conservateurs ?d de l’intérêt économique
Selon les premiers éléments dont dispose Arvalis, les conservateurs à base de bactéries lactiques homofermentaires diminuent les…
Négociations commerciales 2020 : la coopération laitière contate des avancées mais...
Si les négociations commerciales se déroulent dans un climat apaisé avec certaines enseignes de la distribution, les attentes…
Les incendies vont accentuer le déclin de la production laitière australienne.  © beau/stock.adobe.com
Lait : la production australienne mal en point

Les incendies que l'Australie subit depuis novembre 2019 ont particulièrement frappé le Sud-Est du pays…

 © J.-C.Gutner - archives
Prix du lait : Des accords tarifaires prometteurs

Trois grandes annonces d'accord tarifaire entre un transformateur laitier et un distributeur ont été…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière