Aller au contenu principal

Elle pousse encore

Des efforts violents huit heures après le vêlage.
© J.-M. Nicol

Elle a vêlé depuis quelques heures et la voilà qui lève la queue et pousse de temps à autre. Cela n’a rien d’étonnant si la totalité du placenta n’est pas expulsé, et c’en est même un signe assez fidèle qui peut tout aussi bien annoncer d’autres ennuis pour lesquels vous auriez intérêt à prendre les devants.
Il peut témoigner, plus souvent chez une allaitante que chez une laitière, de contractions excessives qui précèdent bien souvent de quelques minutes à quelques heures un renversement de matrice. Il peut aussi témoigner qu’un jumeau en mauvaise posture est resté bloqué dans une corne utérine, ce qui survient régulièrement au cours d’un vêlage prématuré qui associe toujours, comme pour mieux vous induire en erreur, une rétention placentaire. Dans tous les cas, vous devriez sans tarder, mais avec toute l’hygiène requise, passer votre main gantée dans le vagin, puis profondément dans l’utérus à la recherche d’un jumeau ou de la corne utérine repliée. Attendre est une mauvaise option qui conduira à une impasse lorsque vous appellerez le vétérinaire pour extraire un veau 24 heures après l’expulsion de son jumeau.

Des blessures aussi

Quoi d’autre ? Une blessure du col utérin ou du vagin, ou plus rarement celle du rectum écrasé au cours de l’expulsion, ne tarde pas à s’enflammer, surtout si vous avez omis les procédures d’hygiène lors de vos manœuvres. En quelques heures parfois, la vache présente des efforts plus fréquents et plus violents, que le vétérinaire fera cesser au plus vite grâce à une rachi-anesthésie et à un traitement vigoureux. Et lorsque des efforts discrets apparaissent seulement deux à trois semaines après un vêlage aidé, que la vache lève légèrement la queue ou qu’elle interrompt sa miction, ne tardez pas à appeler le vétérinaire, qui tombera sans doute sur un abcès situé dans le bassin, un abcès qui pourrait bien s’ouvrir spontanément dans l’abdomen en provoquant la mort.
Une fois de plus, derrière un symptôme, se cachent des troubles variés et parfois graves... L’éleveur infirmier ne doit pas se tromper !

 " La vache à rétention placentaire pousse… Et si vous aviez oublié un jumeau ? "

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
De meilleures carrières avec des vêlages précoces
La ferme expérimentale des Trinottières publie une synthèse de ses vingt années d’essais sur l’élevage des génisses. Le parcours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière