Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

Des bâtiments à coût maîtrisé

Vignette

Faire plusieurs devis, prendre son temps, être bien conseillé, bien choisir le lieu d'implantation... De nombreuses solutions permettent de faire de réelles économies sur les coûts d'investissement.

L’évolution des structures rime très souvent avec besoin d’investir dans de nouveaux bâtiments et équipements. Pour un même projet, il est parfois possible de faire baisser significativement la facture en y consacrant assez de temps pour évaluer ses besoins, éplucher les devis… comme l'illustrent les reportages de ce dossier. Le jeu en vaut la chandelle. " En France, par exemple en zone de plaine avec du lait conventionnel, nous sommes dans la situation où, avec le prix du lait, nous n’avons pas la capacité de financer des bâtiments neufs sur un nouveau site, constate Benoît Rubin, de l’Institut de l’élevage. Il s’en fait parce que des éleveurs ont la capacité d’autofinancer une partie de l’investissement. Avec plus de 800 euros pour 1000 litres de capital investi, on se met vite dans le rouge en l’absence de capacité d’autofinancement. »

La question de la rentabilité de certains projets a entre autres poussé le Cniel à lancer un appel d’offres sur le thème de recherches sur les bâtiments laitiers. L'étude sera menée par différents partenaires jusqu’en 2020. Il faut également intégrer dans le raisonnement la notion de pertinence de l’investissement. « On a beaucoup raisonné les investissements par rapport à des niveaux d’annuités, en expliquant qu’au-delà de 80 euros pour 1 000 litres on pouvait se mettre rapidement dans le rouge. Mais ce critère ne permet pas de raisonner la pertinence de l’investissement. Cela peut même pousser à investir tant que l’on n’a pas franchi ce seuil des 80 euros. » La pertinence se raisonne en prenant en compte le coût du temps gagné grâce à l’investissement et le retour sur investissement.

Au sommaire de ce dossier

Vignette
Cinq pistes pour réduire les coûts de construction
Couverture, bardage, maçonnerie, charpente, lieu d’implantation… Traquer les dépenses inutiles, poste par poste, peut permettre d’économiser des milli
Vignette
« L’autoconstruction a divisé notre investissement par deux »
Dans le Bas-Rhin, au Gaec ferme Kleinfeld, l’autoconception et l’autoconstruction à 100 % ont allégé de moitié en 2005 la facture de la stabulation.
Vignette
« Il faut prendre son temps avant d’investir dans une stabulation»
Sébastien Guiocheau, chargé d'études bâtiments à la chambre d’agriculture de Bretagne, met l'accent sur la nécessité d'aborder le projet avec méthode
Vignette
" Nous voulions un bâtiment économe et évolutif "
En Ille-et-Vilaine, Jeannette et Fabien Désille ont réussi le pari de concevoir un bâtiment évolutif et économe. Le bâtiment a été vu grand.
Vignette
« J’ai demandé 64 devis pour construire ma stabulation »
Dans le Puy-de-Dôme, Alexandre Riocourt a négocié fermement avec tous les corps de métier et réalisé une part importante d’autoconstruction.
Vignette
Des bâtiments semi-couverts compacts et économes
Constitués de modules indépendants à structure bois, les bâtiments Stabeco fonctionnent techniquement très bien. Pour un coût très compétitif.
Publicité