Aller au contenu principal

Management : Anticiper et organiser le travail

Ce n’est pas forcément évident de s’improviser employeur. Pour Antoine Thibaut, cela exige une bonne communication, de l’anticipation et de la flexibilité.

Marianne, salariée et Antoine Thibault qui l'emploie depuis six ans forment un bon binôme. © E. Bignon
Marianne, salariée et Antoine Thibault qui l'emploie depuis six ans forment un bon binôme.
© E. Bignon

« Au début avec ma salariée, j’étais un peu désorienté en début de journée car il me fallait planifier le travail. Or, ce n’était pas un réflexe, avance Antoine Thibaut, éleveur qui emploie Marianne depuis six ans à Cintray dans l’Eure. Cela nécessite un effort d’anticipation pour réfléchir à comment utiliser le temps disponible à bon escient, comment prioriser les différentes tâches, etc. »

Si leur relation éleveur-salarié marche bien, c’est notamment parce qu’ils ont appris à connaître leur mode de fonctionnement mutuel. « Antoine sait que je n’aime pas avoir quelqu’un sur le dos, ni qu’on me mette la pression », indique Marianne. « Et moi, je sais que si j’ai deux ou trois remarques sur tel ou tel point qui cloche, j’ai de bonnes chances de voir ma prime du mois s’envoler ! », poursuit-elle avec un sourire espiègle. Sa rémunération s’élève à 110 % du Smic, auquel s’ajoute une prime de 100 euros par mois à la qualité. « Je le vois plus comme un malus en cas de relâchement temporaire », considère Antoine qui a également instauré une prime annuelle, fonction de l’EBE (un demi-salaire si l’EBE est compris entre 60 000 et 80 000 €, et un salaire complet au-delà).

« Être producteur laitier tout seul, c’est du sport ! »

En termes de communication, « je n’attends pas si j’ai quelque chose à lui dire, souligne l’éleveur. Et puis, il y a ce dont il faut parler et la façon de se le dire. C’est encore plus vrai avec un salarié car il peut partir du jour au lendemain… »  La flexibilité d’un côté comme de l’autre compte aussi beaucoup. « Pour s’entendre, il n'y a pas de secret, chacun doit mettre de l’eau dans son vin », enchaîne Marianne du tac au tac. L’éleveur insiste enfin sur la nécessité d’anticiper les absences, comme lors du récent congé maternité de Marianne. « Elle m’a prévenu dès son troisième mois de grossesse et j’ai ainsi pu m’organiser. Il m’est déjà arrivé de me retrouver tout seul du jour au lendemain, pendant un mois et demi, à enchaîner 60 à 65 heures par semaine, et là c’est vraiment sportif ! »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Tanguy Pinel et Adeline Fontaine. « Notre objectif de produire 800 000 litres de lait sur une stalle avec un maximum de pâturage est conforté par la flambée des matières premières. »
« Nos vaches produisent 41 kg de lait au robot avec 45 % d’herbe pâturée »
Au Gaec Le Bois Denial, en Ille-et-Vilaine, le niveau d’étable est passé de 9 500 kg à plus de 12 000 kg après le passage au…
De gauche à droite : Audrey Bourolleau, fondatrice d'Hectar, et Julie Renoux, vétérinaire conseil pour la Laiterie des Godets.
Quel modèle propose Hectar à la laiterie des Godets ?
Le projet Hectar, fondé par Audrey Bourolleau et Xavier Niel, a inauguré le 17 mai sa ferme pilote La Laiterie des Godets, conçue…
Le prix Lactalis augmente plus rapidement que celui de ses concurrents ce printemps.
Le prix du lait Lactalis parmi les plus élevés

Après d’importantes…

Le prix des vaches laitières de réforme monte, mais pas le nombre d'abattages
Le prix des vaches laitières de réforme monte, mais pas le nombre d'abattages
Jusque début avril, les éleveurs de vaches laitières ont préféré retenir des vaches pour profiter de la hausse du prix du lait et…
C'est en Belgique, Irlande, Pays-Bas et Allemagne que le prix de mars a le plus augmenté par rapport à mars 2021.
Le prix du lait français à la traîne en Europe

L’observatoire européen des prix du lait

Prairie de 12 ans en janvier 2022.
« Je donne une seconde chance à mes prairies pour les faire vieillir »
Dans la Sarthe, Benoit Drouin cherche à maximiser le rendement de ses prairies tout en les faisant vieillir. Il a apporté son…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière