Aller au contenu principal

Agrial travaille son référentiel pour le lait bio

La coopérative comptait 294 exploitations bio fin 2019, pour 100 millions de litres de lait collectés, soit 340 000 litres par exploitation en moyenne. Agrial travaille un plan protéine origine France.

Bruno Martel, président du Conseil métier lait de vache biologique chez Agrial. « La ferme laitière bio française actuelle correspond déjà bien aux attentes des consommateurs. » © Agrial
Bruno Martel, président du Conseil métier lait de vache biologique chez Agrial. « La ferme laitière bio française actuelle correspond déjà bien aux attentes des consommateurs. »
© Agrial

La particularité d'Eurial est d'être la branche lait d'Agrial, coopérative polyvalente fabriquant aussi de l'aliment du bétail. « L'objectif de la coopérative est d'étoffer pour l'hiver prochain une gamme complète d'aliments du bétail et de matières premières 100 % françaises, notamment protéiques, à des tarifs compétitifs, indique Bruno Martel, président du Conseil métier lait de vache biologique chez Agrial. En lait de vache bio, on a encore une dépendance au soja bio importé (origine Europe et Asie). »

Bruno Martel estime que « la ferme laitière bio française actuelle correspond déjà bien aux attentes des consommateurs. Il faut donc rester sur un modèle de ferme familiale de 50 à 60 vaches en moyenne, avec des troupeaux de 100 à 150 vaches maximum. Avec beaucoup d'herbe pâturée ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

 © E. Bignon
Vaches laitières : Faut-il remettre en cause la notion d’alimentation à volonté ?
Restreindre l’alimentation des vaches les moins efficientes pour la ramener au niveau de celle des plus efficientes permettrait-…
[Contenu Partenaire] Dermatite : « une baisse de 39 à 9 % des vaches laitières touchées, grâce au biocontrôle »
Dans la Manche, le GAEC Bourgine lutte contre des problèmes de boiteries avec un produit de biocontrôle, le Certiflore. En un an…
« Je ne saurais plus traire sans exosquelette »
Valérie Savary, éleveuse à Zutquerque dans le Pas-de-Calais, recourt depuis quatre mois à l’exosquelette pour l’assister lors des…
Formule de prix du lait : Les indicateurs coût de production réévalués
L'observatoire "coût de production" du Cniel s'enrichit de nouveaux fournisseurs de données et de davantage d'…
Dans tous les grands pays laitiers, le même matériel de référence sera bientôt utilisé pour calibrer les analyseurs. © D. Hardy
Qualité du lait : le changement au niveau des cellules repoussé au début d’année
Le recalibrage annoncé des analyseurs aurait, à l’échelle d’une entreprise, un impact de 1 à 2 euros pour 1 000 litres. Pas…
Peut-on lutter contre l’obsolescence des robots de traite ?
Machinisme
La longévité des robots de traite repose sur la bonne réalisation des opérations de maintenance et le soin apporté au quotidien…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière