Aller au contenu principal
Font Size

Dossier
Formation, les professionnels prennent le taureau par les cornes

Alors que le chômage dans l’Hexagone ne cesse de progresser et que l’emploi est considéré comme la priorité pour une majorité de Français, de nombreuses offres restent vacantes dans certains secteurs de l’économie française. C’est ainsi le cas de l’agroalimentaire, et en particulier de la meunerie et des industries céréalières. En cause, des formations en déphasage avec les besoins du terrain.

L’agroalimentaire représente 412.000 salariés, essentiellement employés par les petites et moyennes entreprises. Chaque année, ils s’y effectuent 30.000 embauches mais 10.000 postes ne trouvent pas preneur. Ce secteur, qui recrute, est en effet parfois victime d’une mauvaise image pour son côté technique, quand il n’est pas méconnu par les étudiants. C’est notamment le cas des métiers liés à la transformation des grains.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[Coronavirus Covid 19] Kronenbourg se positionne pour accompagner la reprise
Le brasseur français (700 Ml de bière par an et 1 200 salariés) agit dans le cadre du déconfinement et prépare la saison d’été.
[Coronavirus Covid 19] La boulangerie artisanale et industrielle française navigue à vue

Jean François Loiseau, président d’Intercéréales et de l’Association nationale de la Meunerie française, a bien souligné, le…

De nouveaux aménagements prévus pour Soufflet à Rouen
Suite à l’approfondissement du chenal d’accès au port de Rouen, réalisé par Haropa, le réaménagement du poste Soufflet-Socomac1…
[Coronavirus - Covid-19] Jean-François Loiseau : "La filière céréalière a absorbé tous les surcoûts liés au Covid-19"
Le président d'Intercéréales, Jean-François Loiseau, a appelé l'État à "plus de reconnaissance et d'accompagnement" à l'occasion…
Argus Media s'offre la société de conseil Agritel
Agritel souhaite devenir une agence de report de prix (PRA, Price reporting agency). Argus Media peut le lui permettre à terme.
Une récolte de blé tendre à 32-33 Mt encore crédible

Fin mai, Stratégie Grains annonçait dans nos colonnes une récolte…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne