Aller au contenu principal

Pâtes et lentilles du terroir
De Vous à Nous (groupe Arterris) propose des pâtes, des lentilles et du riz produits localement

Pour mettre en valeur des productions locales, la coopérative Arterris a lancé une marque dédiée.

© Arterris

Née en novembre 2019 (avec un vrai début de commercialisation début 2020), la nouvelle marque de la coopérative se veut « une démarche concrète pour faire connaître les productions locales de la coopérative et favoriser la connaissance des richesses de notre terroir » (NDLR : l’Occitanie). « C’est la marque des producteurs de certains produits d’Arterris, reliant directement le consommateur au producteur et jouant la carte d’une alimentation saine, locale et équilibrée. C’est une gamme volontairement courte avec une référence en lentille du Lauragais, deux références en riz de Camargue et deux références en pâte » explique Leïla Veillon, directrice marketing du groupe Arterris (présent en région Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur ; 25 000 agriculteurs ; 350 000 hectares ; 998 M€ de chiffres d’affaires et 2 200 salariés).

Pour le moment, l’ensemble des produits sont vendus dans un réseau sélectif de magasins dans la région : boutiques du groupe, épiceries fines, traiteurs. La marque n’est pas présente en GMS mais étudie la possibilité de vendre via des places de marché. Le conditionnement se présente sous la forme de paquets de 500 grammes pour les trois produits.

Les pâtes sont fabriquées exclusivement à partir de blé dur produit par les adhérents de la coopérative situés dans l’Aude, en Haute-Garonne ou encore dans le Tarn, avec une société partenaire et un cahier des charges bien précis. Les blés retenus sont issus d’agriculteurs « engagés dans le développement durable et la préservation de l’environnement » et qui « ont tous signé la charte Pro-Durable », une charte client interne à Arterris qui porte notamment sur la maîtrise de la fertilisation et des traitements du blé. Fusilli et penne regate sont obtenus à partir du broyage des grains de blé dur dans des moules en bronze, à l’image de ce que pratiquaient les pastiers italiens à l’origine : 50 000 paquets de 500 g ont été vendus depuis le début de la commercialisation.

Une cinquantaine de producteurs de la région sont concernés par la gamme lentilles du Lauragais et environ 25 pour le riz de Camargue.

« L’objectif à deux ans est de réaliser 1 M€ de chiffre d’affaires avec les trois produits et de lancer de nouveaux produits dans la continuité de ceux déjà existants autour des céréales, légumes secs et légumineuses issus des productions du groupe. On pense aussi à des produits de type mélange » ajoute Leïla Veillon.

Pour ce qui concerne la crise liée au Coronavirus, la marque a bien enregistré un pic de demande sur les trois produits pendant le confinement. « La tendance positive se poursuit et le drive, le site en ligne et les magasins du groupe restés ouverts pendant la crise ont permis de faire venir des gens dans nos magasins qui ont découvert les pâtes, les lentilles et le riz alors qu’ils venaient pour d’autres raisons » conclut Leïla Veillon.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Société des Malteries d’Alsace devient la propriété de Groupe Soufflet

Suite aux difficultés rencontrées par la société Grands Moulins de Strasbourg (cessation de paiement puis liquidation…

Alors que les consommateurs se ruent sur la farine, la Meunerie française veut les rassurer
Particulièrement sollicitée lors des premiers jours du confinement de printemps, la Meunerie française est confiante pour celui…
[Covid-19] Les filières de la transformation des grains sereines sur les livraisons pendant le reconfinement
Si des inquiétudes sur l'impact économique de ce nouveau confinement se font sentir, les transformateurs de grains se veulent…
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %
Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.
« Naturalité et clean label dominent partout »
Dirigeant du laboratoire d’essai des matériels et des produits alimentaire (Lempa) basé à Rouen, Pierre-Tristan Fleury…
Une protéine de levure développée par Biospringer
La filiale de Lesaffre lance une protéine pour les nouveaux marchés alimentaires.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne