Aller au contenu principal
Font Size

Interview - Filière farine
[Coronavirus Covid 19] Filière CRC : "Soutenir les artisans boulangers et favoriser le transport le dimanche"

Marc Bonnet, directeur général de la filière CRC, fait le point sur les blés et farines issus de ce type de culture sous signe de qualité.

© Filière CRC

Où en sont les activités de la filière CRC depuis le début du confinement ?

Pour nos activités concernant la qualité sanitaire (audit, prélèvements…), avec notre partenaire du Bureau Veritas, nous avons adopté des mesures spécifiques pour assurer notre présence physique sur les sites concernés. Pour le blé lui-même, je vous rappelle que 60 % des volumes partent dans le réseau de la boulangerie artisanale. Concernant nos organismes stockeurs (OS), les problématiques déjà existantes pour le transport ferroviaire sont accrues par la crise du Coronavirus. Nous entamons une réflexion sur le stockage pour jouer le réseau entre OS.

Et en ce qui concerne le blé et la farine ?

Au niveau de la consommation des pains, les consommateurs, en général, se sont largement tournés vers un nombre restreint de références, comme la baguette, le pain ou la longue conservation. Les autres farines ont subi des reculs de 15 à 20 %. Les visites se font moins fréquentes sur les lieux d’achats et toute la partie snacking et restauration du midi ne fonctionne plus. Pour la farine elle-même, il existe des reports de volumes des secteurs qui ont arrêté leur activité, comme la RHD, vers la vente au détail en petit volume. Sur ce segment, nous avons enregistré des augmentations de volume de 30 à 50 %. Une bonne chose puisque normalement, les farines en petit paquet proviennent plutôt d’Allemagne.

Qu’envisagez-vous pour la suite ?

Nous avons un conseil d’administration le 17 avril. Nous proposerons une réflexion sur le secteur de la boulangerie artisanale, basée sur la solidarité. Nous essayons aussi de diffuser les différentes actions mises en place pour gérer les contraintes liées à la crise : adaptation des horaires, abaisser le seuil de paiement par carte bancaire, ventes moins importantes… Nous conseillons aussi une visière pour le personnel en plexiglass, à laver toutes les deux heures. Enfin, nous œuvrons aussi pour que le transport du blé puisse se faire le dimanche pour la fabrication du pain le lundi matin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Blé tendre : vers une récolte biologique 2020 qualitative à défaut de quantité
Comme pour les blés non-bio, les conditions météos de l’automne-hiver puis du printemps ont marqué les semis et les conditions de…
Avril/DSM: Construction d'un site de production de protéines de colza pour l'alimentation humaine sur Dieppe au premier trimestre 2022
Les groupes Avril et Royal DSM ont annoncé le 15 juillet avoir finalisé leur partenariat, visant la construction d'une unité de…
Une récolte française 2020 de blé tendre à 29-31 Mt ?
Le chiffre de 32-33 Mt de blé tendre récolté en France en 2020 n’est plus d’actualité. Les surfaces sont revues à la baisse, et…
Agreste abaisse son estimation de récolte française de blé tendre 2020 à 29,7 Mt
Le ministère de l'agriculture français a également revu en repli ses prévisions en orges et en colza.
Jean-François Lépy (Soufflet Négoce) : Peu de disponibilité en blé tendre et en orge pour l'export d'ici la fin de l'année
Les prix de l'orge et potentiellement du blé tendre pourraient trouver du soutien auprès de la demande chinoise, d'après Jean-…
Ca bouge dans les boissons à base d’avoine
Surfant sur les aspects nutrition, santé et allergène, l’avoine a le vent en poupe en alimentation humaine, en particulier aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne