Aller au contenu principal

La géante passion d'Agathe pour l'élevage des mini-animaux

Elle a passé l’âge de jouer avec des figurines de chevaux. Mais pas de s’occuper d'animaux miniatures. Son « coup de foudre » est devenu un vrai métier mais reste aussi une passion. Récit en images sur YouTube.

C’est une jeune éleveuse de 29 ans. Agathe est installée en Meurthe-et-Moselle, à la tête d’un cheptel un peu particulier. Des ânes, des vaches, des chèvres, des moutons et surtout des chevaux… tous miniatures. Les "mini", c’est sa passion. Le premier est arrivé en 2000, et… « Je suis tombée raide dingue » avoue-t-elle. « Quand on en a un, c’est fichu ! » Tant et si bien qu’elle a décidé d’en faire sa profession. Une vie au quotidien au contact des animaux, dans un bonheur apparemment partagé. Malgré les peines, parfois, elle évoque surtout sa joie de pratiquer ce métier. Un métier exigeant et prenant mais qu’elle n’échangerait pour rien au monde contre un autre.

Et Agathe n’est pas seule. Les chevaux miniatures ont leur association : la très sérieuse Association française du cheval miniature (AFCM). Basée au Haras du Pin, en Normandie, celle-ci œuvre à la promotion, la protection et la reconnaissance du mini cheval en France. Des animaux petits mais musclés. Les obstacles ne leur font pas peur et ils se produisent même dans des concours. Saut, dressage, attelage. Tout, comme les grands.

 

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Le kernza, une céréale pérenne, « modèle et prometteuse » pour diversifier les systèmes
C’est une nouvelle culture qui pourrait diversifier les systèmes. Le kernza est une céréale pérenne. Elle fait l’objet de…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Franck Reynier dit « Non au RIP » sur Facebook : « Nous avons trop subi, on est en train de réagir »
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
Publicité