Aller au contenu principal
Font Size

[VIDEO] Ropa : la Tiger 5 dévoilée au public

Ropa présente au grand public sa nouvelle intégrale trois essieux Tiger 5. Cette dernière hérite du système de stabilisation latérale et de mise à niveau automatique de sa petite soeur Panther. Pour y parvenir, un nouveau châssis a été redessiné, intégrant un pont avant pendulaire en liaison avec deux essieux arrière à suspension hydraulique. Selon le constructeur, cette conception permet de ne répercuter que 33 % des irrégularités sur le châssis : Outre le gain en stabilité - les six vérins et les capteurs assurent une mise à niveau jusqu'à 10 % - et la réduction de l'effet de balancement d'un tiers, ce principe améliore le guidage latéral et en hauteur du bâti. Qui plus est, la liaison hydraulique entre les essieux répartit de façon égalitaire, la charge sur les essieux. Le chauffeur y trouve également son compte avec une position de conduite plus confortable en conditions de dévers.

Côté pneumatiques, l'essieu avant est chaussé en Michelin CerexBib 800/70 R38 et les deux essieux arrière arborent désormais la même monte Michelin MegaXBib 1050/50 R32.

Du côté de la motorisation, la Tiger est animée par un bloc six cylindres en ligne Mercedes de 15,6 litres Tier 4f intégrant un système de dépollution SCR et développant un couple de 2 900 Nm.

Développée en collaboration avec Bosch-Rexroth et Osmi, la transmission comprend trois moteurs hydrauliques sur un boîtier débrayable sous charge. Elle entraîne par cardans les trois essieux, de façon à optimiser la traction en conditions hétérogènes.

Au champ, la Tiger 5 est bridé électroniquement à 18 km/h. Elle peut travailler à des régimes moteur de 1 175 tr/min et jusqu'à 1 650 tr/min en mode Automotive.

Le passage du mode champ au mode route est également facilité. Un unique bouton permet de replier successivement tapis de déchargement, l'élévateur circulaire de 1 m de large, la vis de trémie et les réhausses : le processus de repliage gagne en efficacité et s'avère 50 % plus rapide et des capteurs évitent les risques de collision et ou les erreurs d'utilisation.

Repliable en trois parties, le tapis de déchargement de 2 m de large a été redessiné pour la confection de tas de 10 m de large et le remplissage plus facile et plus délicat des bennes. Grâce à des ameneurs à doigts caoutchoutés, Ropa garantit une vidange complète de la trémie en 50 secondes.

La Tiger 5 bénéficie de la cabine R-Cab suspendue hydrauliquement, inaugurée sur la Panther, intégrant l'accoudoir R-Concept et son écran tactile 12,1 pouces.

Au catalogue des nouveautés, ajoutons un nouveau 3 points intelligent, dont le capteur intégré améliore le guidage de hauteur.

Commercialisée en 2015, la nouvelle Ropa Tiger 5 est équipée d'un bâti PR2h en 6, 8 ou 9 rangs en 45 ou 50 cm, avec effeuilleuse intégrale, à éjection latérale, mixte ou à deux rotors caoutchouc.

Modèle : Tiger 5

Puissance : 626 ch

Trémie : 43 m3

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Moisson de blé en Eure-et-Loir
Moisson 2020 : des rendements dans le rouge pour une année noire en grandes cultures
Très mauvaise donne cette année pour les grandes cultures en France, avec une baisse généralisée des productions. Les céréales d’…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures