Aller au contenu principal

[VIDEO] Ropa : la Tiger 5 dévoilée au public

Ropa présente au grand public sa nouvelle intégrale trois essieux Tiger 5. Cette dernière hérite du système de stabilisation latérale et de mise à niveau automatique de sa petite soeur Panther. Pour y parvenir, un nouveau châssis a été redessiné, intégrant un pont avant pendulaire en liaison avec deux essieux arrière à suspension hydraulique. Selon le constructeur, cette conception permet de ne répercuter que 33 % des irrégularités sur le châssis : Outre le gain en stabilité - les six vérins et les capteurs assurent une mise à niveau jusqu'à 10 % - et la réduction de l'effet de balancement d'un tiers, ce principe améliore le guidage latéral et en hauteur du bâti. Qui plus est, la liaison hydraulique entre les essieux répartit de façon égalitaire, la charge sur les essieux. Le chauffeur y trouve également son compte avec une position de conduite plus confortable en conditions de dévers.

Côté pneumatiques, l'essieu avant est chaussé en Michelin CerexBib 800/70 R38 et les deux essieux arrière arborent désormais la même monte Michelin MegaXBib 1050/50 R32.

Du côté de la motorisation, la Tiger est animée par un bloc six cylindres en ligne Mercedes de 15,6 litres Tier 4f intégrant un système de dépollution SCR et développant un couple de 2 900 Nm.

Développée en collaboration avec Bosch-Rexroth et Osmi, la transmission comprend trois moteurs hydrauliques sur un boîtier débrayable sous charge. Elle entraîne par cardans les trois essieux, de façon à optimiser la traction en conditions hétérogènes.

Au champ, la Tiger 5 est bridé électroniquement à 18 km/h. Elle peut travailler à des régimes moteur de 1 175 tr/min et jusqu'à 1 650 tr/min en mode Automotive.

Le passage du mode champ au mode route est également facilité. Un unique bouton permet de replier successivement tapis de déchargement, l'élévateur circulaire de 1 m de large, la vis de trémie et les réhausses : le processus de repliage gagne en efficacité et s'avère 50 % plus rapide et des capteurs évitent les risques de collision et ou les erreurs d'utilisation.

Repliable en trois parties, le tapis de déchargement de 2 m de large a été redessiné pour la confection de tas de 10 m de large et le remplissage plus facile et plus délicat des bennes. Grâce à des ameneurs à doigts caoutchoutés, Ropa garantit une vidange complète de la trémie en 50 secondes.

La Tiger 5 bénéficie de la cabine R-Cab suspendue hydrauliquement, inaugurée sur la Panther, intégrant l'accoudoir R-Concept et son écran tactile 12,1 pouces.

Au catalogue des nouveautés, ajoutons un nouveau 3 points intelligent, dont le capteur intégré améliore le guidage de hauteur.

Commercialisée en 2015, la nouvelle Ropa Tiger 5 est équipée d'un bâti PR2h en 6, 8 ou 9 rangs en 45 ou 50 cm, avec effeuilleuse intégrale, à éjection latérale, mixte ou à deux rotors caoutchouc.

Modèle : Tiger 5

Puissance : 626 ch

Trémie : 43 m3

Les plus lus

Prix des céréales : les raisons de la flambée des cours
Blé, orge, maïs : les prix de l'ensemble des marchés des céréales ont connu une hausse brutale ces dernières semaines. Cette…
silo de stockage de céréales
Envolée des prix : faut-il vendre maintenant son blé de la récolte 2021 ?
Malgré la forte décote par rapport au prix ancienne récolte, les cotations du blé des échéances septembre et décembre 2021 sont…
Le groupe Soufflet collecte 5,6 millions de tonnes de grains par an. © gutner  archive
InVivo en négociation exclusive pour le rachat du groupe Soufflet
L’union des coopératives In Vivo est entrée en négociation exclusive avec le négoce Soufflet pour reprendre 100 % du capital du…
Les agriculteurs se sont précipités pour déposer des demandes d'aides à l'investissement dans le cadre du plan Protéines, poussant FranceAgriMer à suspendre la téléprocédure. © J.-C. Gutner
Plan protéines : les aides à l’équipement victimes de leur succès
En 48 heures, FranceAgriMer a enregistré 4 000 dossiers de demandes de subventions pour l’aide à l’investissement matériel dans…
« Si les producteurs de blé s’y retrouvent avec un marché à terme autour des 190,00-200,00 €/t échéance septembre 2021, il est tout simplement nécessaire de sécuriser leurs marges », explique Virginie Ciesla-Maudet, du cabinet Assertis. © P. Guiraud
Blé/Récolte 2021 : « Commencer à fixer des ventes au niveau de prix actuel est pertinent » (Virginie Ciesla-Maudet, Assertis)
Les prix du blé nouvelle récolte affichent une décote élevée (environ 30 €/t) par rapport au prix ancienne récolte. Les niveaux…
La réalisation d'un plan de trésorerie mensuel est un bon outil pour y voir clair et gérer son stress ! © C. Baudart
Trésorerie à sec : éviter le mur
Le complément des aides PAC vient de rentrer, la coopérative annonce des ristournes, une partie des impôts fonciers est restituée…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures