Aller au contenu principal

Une montée potentielle des conflits liés aux questions environnementales

Les tensions autour de l’activité agricole et de ce qu’elle peut générer comme nuisances pour les riverains sont à regarder de près.

Les conflits qui naissent sur les terres agricoles et impliquent des agriculteurs se soldent rarement devant les tribunaux. C’est le constat que fait André Torre, chercheur à l’Inra, qui a monté un programme de recherche sur les conflits d’usage de l’espace : « Jusqu’à présent, l’agriculteur reste plutôt bien perçu par la population française, explique-t-il. Il faut se déculpabiliser. Peut-être qu’il y a des frustrations, mais elles se résolvent rarement devant les tribunaux. » Les conflits les plus fréquents impliquent des associations, des collectivités, l’État, des particuliers, des industriels et concernent la constructibilité ou les nuisances liées aux industries.

Une population de plus en plus éduquée

Cependant, les choses changent. « On a affaire à un fond de population de plus en plus éduqué, qui réagit avec des moyens intellectuels, souligne André Torre. Beaucoup de conflits naissaient le jour où le problème était là, mais aujourd’hui, l’idée est d’éviter que le problème ne se produise. Il y a une vigilance accrue d’une partie de la population. » Or on le sait, l’activité agricole, liée aux grandes cultures en particulier, peut générer de la suspicion : risques de pollution de l’eau, utilisation de pesticides, poussières ou encombrement des routes lors de la moisson… Les questions environnementales, où des associations d’envergure peuvent appuyer des riverains, ne sont pas à prendre à la légère. « Nous avons fait des statistiques sur les gagnants dans les procès, et nous constatons que l’argument environnemental est souvent très efficace », remarque André Torre.

Des stratégies d’exploitation liées aux terres

Ces conflits potentiels sont indirectement renforcés par la hausse du prix des terres, qui influe sur les stratégies d’exploitation. « Quand la terre est plus chère, on l’utilise de manière plus intensive, indique Jean Cavailhès. Sur les fermes qui se situent à 10 minutes d’une grande ville, on compte en moyenne trois travailleurs pour 100 ha de surface agricole. Mais lorsque l’on se place à 35-40 minutes de la ville, le ratio passe à 1,5 travailleur pour 100 hectares. C’est la même chose pour les tracteurs. On compte davantage de chevaux-vapeur près des villes. » Bilan, les grandes cultures ont tendance à être conduites de façon particulièrement intensive près des villes…

Les plus lus

Le groupe Soufflet collecte 5,6 millions de tonnes de grains par an. © gutner  archive
InVivo en négociation exclusive pour le rachat du groupe Soufflet
L’union des coopératives In Vivo est entrée en négociation exclusive avec le négoce Soufflet pour reprendre 100 % du capital du…
Tereos
Tereos : les opposants prennent le pouvoir au sein du géant sucrier
C’est l’épilogue d’un conflit commencé en 2017 : les opposants, qui reprochaient à la direction de Tereos une gouvernance…
Lettre Gérard Clay - Tereos
Gérard Clay, président de Tereos : « une nouvelle page se tourne »
Restaurer la confiance et ramener de la rentabilité avec les cœurs de métier de la coopérative : telles sont les premières…
La réalisation d'un plan de trésorerie mensuel est un bon outil pour y voir clair et gérer son stress ! © C. Baudart
Trésorerie à sec : éviter le mur
Le complément des aides PAC vient de rentrer, la coopérative annonce des ristournes, une partie des impôts fonciers est restituée…
Betteraves touchées par la jaunisse en 2020 - La dérogation pour l'utilisation des néonicotinoïdes va s'accompagner de restrictions fortes concernant la rotation. Reste à savoir si cela dissuadera les planteurs de maintenir leurs surfaces en betteraves. © G. Omnès
Betteraves/néonicotinoïdes : un projet d’arrêté contraignant pour les rotations
Le projet d’arrêté encadrant l’usage des néonicotinoïdes en traitement de semences sur betteraves vient d’être publié pour…
 © C. Baudart
Comment réussir son départ en retraite quand on est agriculteur ?
Dans combien de temps partirez-vous à la retraite ? Quels seront vos revenus ? Que devient votre exploitation ? Des questions à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures