Aller au contenu principal

Une filière houblon en construction dans le Sud-Ouest

Fanny Madrid et Lucie Le Bouteiller, ingénieures agronomes fraîchement sorties d’école, se sont lancé un défi : implanter une filière de production locale de houblon dans le Sud-Ouest.

Seules les fleurs femelles, dites cônes, sont récoltées et séchées au moment de la récolte en septembre.
© HOPEN

La startup, Hopen - Terre de Houblon, a démarré il y a deux ans dans le cadre de leurs études et a récemment remporté, lors du dernier Salon de l’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, le premier prix d’innovation agricole : Agrinove 2018. L’objectif ? Répondre à la demande locale des brasseurs artisanaux. « Aujourd’hui les brasseries artisanales n’ont pas accès au houblon français produit en Alsace, explique Fanny Madrid. Ces producteurs vendent principalement aux industriels. Car les brasseurs artisanaux sont trop petits pour établir des contrats. De plus, ils recherchent une autre qualité de houblon, plus aromatique. Résultat, 80 % des brasseurs artisanaux importent des États-Unis, d’Allemagne ou de Nouvelle-Zélande ! » Et le marché progresse : le développement des brasseries artisanales en France explose. D’après Brasseurs de France, le pays compte 1 100 brasseurs, dont la moitié n’existait pas il y a cinq ans.

À la place du tabac ou des prunes

Après sept mois de diagnostic agraire et une étude de marché, un potentiel de production de 150 hectares répartis sur une trentaine d’exploitations est estimé à terme par les deux ingénieures. « Nous développons un modèle de filière où chaque exploitant cultive entre un et trois hectares, souligne Fanny Madrid. L’idée est de positionner la culture comme une solution de diversification pour les producteurs de la région. Pour un investissement entre 80 000 et 100 000 euros, on estime une production de 1 500 kg/ha de fleurs de houblon déshydratées. Vendue aux brasseurs entre 20 et 30 €/kg, la production atteindrait entre 35 000 et 40 000 €/ha de chiffre d’affaires pour l’agriculteur. D’après notre modélisation, la marge brute serait de 14 000 à 16 000 €/ha. » Économiquement, la liane est à l’image de celle du tabac autrefois produit dans la région. Actuellement, les ingénieures sont à la recherche de cinq futurs producteurs pour planter au mois de mars. « Le profil idéal serait un ancien producteur de tabac ou un arboriculteur qui vient d’arrêter la production de prune, car le matériel pourrait être valorisé dans la production de houblon », indique Fanny Madrid. Mais elle n’exclut pas les producteurs de grandes cultures plus classiques. La startup est notamment accompagnée par Brasseurs de France et bénéficie de plusieurs soutiens techniques dont la chambre d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine et le lycée agricole Étienne Restat, à Sainte-Livrade-sur-Lot.

Les plus lus

Les semences de ferme gagnent du terrain au profit des trieurs à façon dont l'activité augmente.
La suprématie des semences fermières bouscule les équilibres de la filière
Les semences de ferme ont pris le pas sur les semences certifiées en céréales à paille. Faut-il s’inquiéter pour l’amélioration…
Le prix du blé dur français a répliqué la forte hausse enregistrée en Amérique du Nord au cours de l'été pour dépasser 400 €/t.
Blé dur : pourquoi les prix explosent malgré une qualité française médiocre ?
La récolte canadienne rachitique fragilise l’équilibre offre/demande du bilan mondial de blé dur, provoquant l’envolée des prix…
Via leur rôle de stockage de carbone dans le sol, les grandes cultures contribuent à la lutte contre le changement climatique.
Le label bas carbone grandes cultures est validé
Les filières de grandes cultures ont enfin leur label bas carbone. Ce sésame devrait permettre à des collectifs d’agriculteurs de…
Faire appel à un voisin ou à une entreprise spécialisée limite les soucis mais n'évite pas les explications et les prises de décisions.
Exploitation agricole : à l’âge de la retraite, quelles solutions pour attendre un repreneur ?
À l’approche de la retraite, des agriculteurs veulent lever le pied sans passer la main, en attendant un éventuel repreneur…
Tous les produits contenant  du métaldéhyde sont taxés.
Antilimaces : pour le métaldéhyde, coût augmenté et stockage obligatoire en local phyto
A compter de cette année, les produits à base de métaldéhyde font l’objet de taxes spécifiques et d’obligation de stockage en…
Quelle que soit la période d’intervention, il faut que la culture ait un stade d’avance par rapport à l’adventice pour que le passage de la herse étrille soit réellement efficace.
Désherbage mécanique : bien régler la herse étrille pour un maximum d’efficacité
Quel que soit le système de production agricole, la herse étrille est un outil efficace si elle est utilisée dans des conditions…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures