Aller au contenu principal

Un marché foncier rural atone en 2012

Hausse des prix de 1,1 %, recul des surfaces échangées et du nombre de transactions… Le paysage foncier dévoilé cette année par la FNSafer affiche une certaine stabilité.

Le prix des terres et prés libres n’a augmenté que de 1,1 % en 2012, soit moins que l’inflation (1,6 %), indique la Fédération nationale des Safer dans son rapport annuel sur les marchés fonciers ruraux. Le nombre de transactions est en repli de 5,8 %, et les surfaces échangées reculent de 11,5 % par rapport à l’an passé. Le prix de l’hectare libre s’établit à 5420 euros. Cette hausse moyenne masque une évolution contrastée entre les zones de grandes cultures (+ 3,2 %, à 6560 euros l’hectare) et les secteurs d’élevage bovin (stable, à 4220 euros l’hectare).


Progression des terres louées


Cette hausse modérée peut surprendre au regard de l’évolution de deux indicateurs qui influencent le prix du foncier : la hausse de l’excédent brut d’exploitation moyen et la baisse des taux d’intérêt.
Autre fait marquant, les surfaces vendues louées sont supérieures pour la deuxième année consécutive à celles vendues libres. Le prix de l’hectare des terres louées progresse d’ailleurs plus vite que celui des terres libres (+ 2,5 %), pour atteindre 4060 euros en 2012, une tendance qui se vérifie depuis 2005. Dans certaines régions, le coût d’acquisition des terres en location tend même à faire jeu égal avec celui des hectares sans bail.
Pour la première fois depuis quinze ans, les prix consentis par les acquéreurs agriculteurs est supérieur à celui déboursé par les autres catégories d’acheteurs, signe de la bonne tenue du revenu agricole et de l’impact de la crise sur les investisseurs.
Le rapport 2012 de la FNSafer apporte une lueur d’espoir dans l’épineux dossier de l’urbanisation : le marché des terres destinées à ce changement d’usage est repassé, en valeur, sous celui du marché des terres demeurant dans le giron agricole. Reste à savoir si ce léger relâchement de l’étreinte urbaine est à mettre sur le compte des politiques engagées pour endiguer le bétonnage, ou un simple effet conjoncturel lié à la crise.
À noter que la pression demeure très forte au contact des grandes agglomérations.

Les plus lus

Le blé tendre d'hiver est sensible au froid à partir de - 8°C, de la levée à l’émission des talles. © C. Gloria
Vague de froid : y a-t-il un risque pour les céréales ?
L’alerte « grand froid » a été émise dans vingt-quatre départements. Cette vague de froid représente-t-elle une menace pour les…
Chaulage : « j'ai économisé 4000 euros grâce à la mesure de résistivité de mes parcelles »
 Associé du Gaec de la voie lactée, Patrice Lièvre cultive 220 hectares à Vernoux-en-Gatine, dans les Deux-Sèvres. Tous les ans,…
Contre la jaunisse transmise par des pucerons, les néonicotinoïdes sur semences de betterave constituent la solution de lutte la plus efficace. © G. Omnès
Néonicotinoïdes/betteraves : jusqu’à 15 jours de retard dans la distribution de semences
Avec une parution de l’arrêté sur les néonicotinoïdes le 5 février, le pelliculage des semences avec ces insecticides a démarré…
En orge brassicole, la tendance est au fractionnement de la fertilisation azotée pour une meilleure efficience des apports. © J.-C. Gutner
Orge brassicole : adapter la fertilisation azotée pour sécuriser le taux de protéines
Depuis de nombreuses années, la filière brassicole s’interroge sur le pilotage de l’azote des orges d’hiver et de printemps. Elle…
Le mariage de titans entre InVivo et Soufflet pousserait à l'extrême la logique de restructuration à l’œuvre chez les OS. © N. Ouvrard / J. Nanteuil
[Edito] Fusion InVivo-Soufflet, un rapprochement symbolique à plus d'un titre

Pour les initiés, ce n’était pas un mystère : le groupe Soufflet cherchait un repreneur, à défaut de…

L'encadrement réglementaire des NBT est un enjeu de taille pour la filière semencière, qui plaide pour des règles plus souples que celles imposées aux OGM. © G. Omnès
Sélection variétale : comprendre les NBT en 5 questions
OGM cachés aux effets incertains pour les uns, accélérateur puissant de la sélection variétale pour les autres, les NBT divisent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures