Aller au contenu principal

Un guide pour harmoniser l’étiquetage des phytos

L'Union des industries de la protection des plantes vient d’éditer un Guide d’étiquetage des produits phytopharmaceutiques à usage professionnel(1).

L’ouvrage rappelle les vingt textes obligatoires pour encadrer les conditions d’utilisation des phytos. L’organisation y fait également des propositions d’amélioration des informations apposées dans les étiquettes d’emballage, de manière à clarifier les messages et à en faciliter la lecture. Ce guide est le fruit d’un travail collectif des sociétés adhérentes à l’UIPP, qui a pris en compte plusieurs échanges avec des groupes d’agriculteurs testeurs ainsi que les contributions du ministère de l’Agriculture, de l’Agence de sécurité sanitaire (Anses) et de la médecine du travail (MSA).

Pour retrouver la même information au même endroit

« L’objectif de notre travail est de permettre aux agriculteurs de disposer d’étiquettes construites de la même manière, quelle que soit la marque du produit, pour toujours retrouver la même information au même endroit », précise Julien Durand-Réville, responsable santé à l’UIPP. En ce qui concerne les recommandations réglementaires sur l’utilisation des équipements de protection individuelle (EPI), elles vont évoluer dans leur forme vers des tableaux didactiques pour savoir facilement et précisément quels EPI porter selon le type de produit ou de traitement.

(1) lien : http://bit.ly/2rdzdqQ
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

[vidéo] Julien Denormandie : « La transition agroécologique impose de créer de la valeur. »
Interrogé par les parlementaires, le ministre de l’agriculture a estimé que peu de secteurs peuvent se prévaloir des efforts…
L’érosion du revenu en grandes cultures depuis vingt ans est impressionnante, si l'on en juge par les statistiques officielles du Rica. © G. Omnès
Revenu : peut-on encore gagner sa vie en grandes cultures ?
Peut-on encore gagner sa vie en produisant des grandes cultures ? La question n’est plus déplacée au regard des résultats…
Le puceron (ici Sitobion avenae) n'occasionne pas de dégâts directs mais transmets des virus aux céréales © Christian Gloria
Insecticides : faut-il traiter contre les pucerons sur céréales maintenant ?
Le risque JNO est à nouveau élevé cet automne. Devant la douceur prolongée des températures, Arvalis recommande aux producteurs…
 © Réussir
Les énergies renouvelables à la ferme en 5 graphiques
Bien que le dernier recensement précis des activités de production d'énergie renouvelable à la ferme remonte à 2015, le constat…
Thierry Maillier est agriculteur dans les Yvelines. "Les rendements du sorgho atteignent parfois les 100 quintaux/hectare." © C. Baudart
Thierry Maillier, dans les Yvelines : « En 2021, je sèmerai dix-huit hectares de sorgho grain »
Il est l’initiateur de la culture du sorgho grain sur son territoire, à la croisée entre les Yvelines, la Normandie et la région…
Un résultat courant en céréales et oléoprotéagineux sous la moyenne des autres secteurs depuis 2013Résultat courant avant impôts (charges sociales de l'exploitant déduites) par unité de travail non salarié, en euros courants © Source : Rica.
Le revenu en grandes cultures expliqué en 3 graphiques
Privilégiés, les producteurs de grandes cultures ? L'étude des chiffres montre que leurs revenus se situent plutôt en-dessous de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures