Aller au contenu principal

Produits phytosanitaires
Un arrêté sur les conditions de traitements

ZNT, gestion de fonds de cuve, délai de retour sur une parcelle traitée. L´arrêté précisant les règles est paru au Journal Officiel du 21 septembre.


Annoncé fin 2005, l´arrêté « relatif à la mise sur le marché et à l´utilisation des produits visés à l´article L.253-1 du code rural » est paru au Journal Officiel le 21 septembre. Il revient sur les notions de zones non traitées (ZNT) en les simplifiant. Par rapport aux multiples largeurs de ZNT prises en compte précédemment, il ne subsiste plus que quatre classes : 5 m, 20 m, 50 m et 100 m ou plus. Pour tous les produits, la ZNT ne peut être inférieure à cinq mètres. Pour les spécialités qui présenteraient des ZNT de plus de cinq mètres, il y a possibilité de les abaisser sous quelques conditions comme la présence d´un « dispositif végétalisé permanent » en bordure du cours d´eau ou de la mise en oeuvre de moyens permettant de diminuer les risques pour les milieux aquatiques.
L´arrêté revient sur les notions de zones non traitées ©ZNT en les simplifiant. ©S. Leitenberger

Conditions pour épandre les fonds de cuves
Les conditions de vent au-delà desquelles il est interdit de traiter sont précisées. Concernant la gestion des fonds de cuve, l´épandage est autorisé seulement en parcelle et avec dilution par rinçage par un volume d´eau au moins égal à cinq fois le volume du fond de cuve. La concentration en substances actives devra avoir été divisée par 100 au moins par rapport à la bouillie phytosanitaire initiale. Ces fonds de cuve peuvent être aussi « soumis à un traitement par procédé physique, chimique ou biologique dont l´efficacité a été reconnue par un tiers expert. » La liste de ces traitements sera publiée au bulletin officiel du ministère de l´Écologie. L´enregistrement des pratiques est obligatoire. L´arrêté va jusqu´à préciser le délai de retour sur une parcelle après traitement. En plein air, ce délai est d´au minimum six heures.
Il est porté à 24 heures quand le produit qui a été pulvérisé comporte les phrases de risques R36, R38 ou R41 et à 48 heures quand il a les phrases de risques R42 ou R43. D´autres détails de la gestion des traitements sont abordés dans l´arrêté(1).

(1) http://www.legifrance.gouv.fr/ WAspad/Visu?cid=774443&indice=38&table=JORF&ligneDeb=1
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
La production mondiale tous blés (hors Chine) est stable par rapport à l'an passé, écartant le risque de bilan mondial très déficitaire.
[Marché] Blé tendre : les prix peuvent-ils monter en 2020-2021 ?
La bonne récolte mondiale 2020 de blé tendre permettra d’alimenter la demande sans pour autant regonfler les stocks assez bas des…
chargement d'un bateau au port céréalier de Rouen
Blé tendre : les exportations françaises menacée par la Russie sur l'Algérie
Selon Thierry de Boussac, du Synacomex, le cahier des charges de l'office d'Etat algérien, en charge des importations de blé…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures