Aller au contenu principal

Transition écologique : « Mettre en commun les réussites et les échecs de chacun »

Benjamin Caron est président du GIEE semis direct avenir 60 et cultivateur à Jouy-sous-Thelle, dans l’Oise. Il nous explique en quoi le collectif permet aux agriculteurs d’aller vers des changements de pratiques.

Benjamin Caron : "On s’épargne parfois la mise en œuvre de solutions que d’autres ont déjà testées et qui n’ont pas fait leurs preuves".
© B. Caron

« Je suis installé depuis 2020, année où j’ai rejoint le GIEE dont j’ai pris la présidence depuis peu de temps. Le GIEE a été labellisé en 2017 et il regroupe une douzaine d’agriculteurs. Au niveau de la chambre d’agriculture, il y a un groupe de travail thématique sur le semis direct qui, lui, regroupe une quarantaine d’exploitants. Mon père pratique le non-labour depuis la fin des années 1970 dans des terres difficiles et le travail du sol a été complètement abandonné sur l’exploitation dans les années 2000.

Le semis direct, et plus largement l’agriculture de conservation des sols, sont des techniques complexes à mettre en œuvre et qui, jusqu’ici, ne s’apprenaient pas à l’école. Avancer en collectif, c’est mettre en commun les réussites et les échecs de chacun. On trouve les solutions plus vite et de manière plus sécurisée. On s’épargne parfois la mise en œuvre de solutions que d’autres ont déjà testées et qui n’ont pas fait leurs preuves.

Le GIEE est aussi un moyen de produire des références sur des pratiques innovantes grâce à des petits essais répétés à différents endroits du territoire chez les agriculteurs du groupe. Nos essais portent notamment sur les couverts végétaux. C’est intéressant de procéder en collectif, car leur mise en place peut coûter cher avec un résultat parfois décevant. Ça permet de tester rapidement les meilleures options.

Le GIEE a aussi un rôle précurseur : nos visites d’essais sont ouvertes à l’ensemble des agriculteurs qui travaillent sur le semis direct au sein du groupe de la chambre. »

196 ha en EARL avec ses parents. Assolement prévu en 2023 : blé, orges d’hiver et de printemps, tournesol, sarrasin, pois d’hiver.

Les plus lus

Parcelle laissé en sol nu
Parcelles non semées et PAC : quelles sont les options possibles ?

Les pluies qui n’en finissent plus offrent par endroits peu de fenêtres de tir pour réaliser les derniers semis prévus.…

Un bon ressuyage des sols est important avant de préparer la parcelle à accueillir un semis de colza.
Semis de colza : 5 conseils clés pour les réussir

L'implantation du colza est une étape cruciale. L'objectif est de garantir son bon développement et sa robustesse à l'automne…

Parcelle de blé tendre en Nouvelle Aquitaine
Moisson 2024 : des potentiels de rendement dégradés en céréales à paille

Les intempéries auront-elles le dernier mot sur les rendements 2024 ? Les remontées du terrain semblent le prouver…

Olivier Pellerin agriculteur et entrepreneur de travaux agricoles dans son champ d'orge à Presly dans le Cher.
Couverts végétaux et interculture : « Je propose des mélanges qui combinent intérêts agronomique et faunistique »

Olivier Pellerin est entrepreneur de travaux agricoles et agriculteur à Presly, dans le Cher. Il commercialise des semences…

Parcelle de blé tendre
Prix du blé tendre : la hausse va-t-elle se poursuivre ?

Le prix du blé pourrait rester élevé dans les prochaines semaines au regard de la situation de sécheresse en Russie et de l’…

Epandage de matière organique. Epandeur à fumier et compost RollMax de Rolland (chez David Dos Reis) . Fertilisation. Fertilisant. Apport de fientes de volailles. ...
Fertilisation : l’apport de phosphore passe au second plan en bio à cause de la conjoncture

La conjoncture actuelle impose aux agriculteurs biologiques de faire des économies sur l’amendement des sols. L’apport de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures